Classique·Conte

Alice au pays des merveilles, Lewis Caroll

Alice au pays des merveillesTitre : Alice au pays des merveilles
Auteur : Lewis Carroll
Edition : Pocket
Pages : 126
Prix : 1,55€
Résumé : « Par un jour d’été 1862, sur les berges de la Tamise, un jeune professeur d’Oxford, poète et mathématicien, improvise un conte pour distraire les trois fillettes d’un de ses amis. Charles Dodgson, alias Lewis Carroll, est en train d’improviser Alice au pays des merveilles.
Assise au bord de la rivière, Alice s’ennuyait un peu quand soudain, venu de nulle part, surgit un lapin blanc pressé de regagner son terrier. N’hésitant pas à le suivre, Alice pénètre dans un monde de prodiges et de menaces qui n’est autre que le royaume de l’enfance. Et voici le chat de Cheshire à l’étrange sourire, la terrible Reine de coeur, le Chapelier fou et le Lièvre de Mars, la Fausse Tortue et le Valet-Poisson… »
Mon avis : 
 
Je ne connaissais ce classique que d’après le film Disney (qui au passage m’a toujours fait peur) et j’ai donc voulu découvrir l’histoire de base. J’ai été agréablement surprise. L’écriture de Lewis Carroll est très fluide et agréable. Il se lit très vite car, outre la facilité de lecture, c’est aussi un texte très court (environ 90 pages).
Je trouve de plus la couverture de cette édition magnifique. Les teintes violines et roses ainsi que le dessin d’Alice modernise le tout et elle ne coûte pas cher !

On y rencontre donc Alice qui, ennuyée, s’évade dans un monde où elle suit un lapin blanc et où les actions s’enchaînent très vite mais de manière fluide. Les personnages et les lieux que Lewis Carroll invente semblent réels et plausibles tant l’écriture est lisse et agréable à lire. J’ai cependant sauté quelques passages (comme l’histoire de la souris ou les poèmes qu’Alice récite) car ils sont ponctués de références culturelles précises et je n’avais pas trop la tête à ça ^^ ». Je trouve admirable l’histoire que Carroll a su inventer sur le coup pour cette petite fille. Cette histoire fait rêver et stimule l’imagination tout en faisant rire à certains moments et en étant une critique de la société aussi.

Le personnage d’Alice par contre m’a énervé au plus haut point, je l’ai trouvée désagréable, hautaine et niaise à un point pas possible. Tout le long j’ai eu une grande envie de la claquer tant je la trouvais désagréable et irrespectueuse alors qu’elle même critiquait les autres personnages car ils n’étaient pas assez respectueux à son goût.

Ce conte a eu le mérite de me faire revoir le Disney (qui se révèle assez fidèle au livre dans le traitement du personnage d’Alice et de ses répliques) et de me le faire apprécier ! Je lui mets donc 16/20 pour son écriture et son imagination, mais pas plus pour le personnage insupportable d’Alice.


EOLEHey ! Moi c’est Eole ! Ici je partage un peu toutes mes passions : la lecture, la musique, un peu d’expériences personnelles et quelques astuces ! Pour ce qui est de la littérature, je chronique aussi pour le site Songe d’une nuit d’été !

Publicités

2 réflexions au sujet de « Alice au pays des merveilles, Lewis Caroll »

  1. Ah c'est un classique, mais j'ai jamais franchi le pas pour le lire … ta chronique m'incite à le faire, mais d'un autre côté j'aime pas quand les héros c'est des têtes à claques ^.^
    Et elle superbe la couverture de ta version en tout cas !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s