Contemporain·Homosexualité·Jeunesse·Romance·Young Adult

Sous la même étoile, Kelley York

Sous la même étoile, Kelley YorkTitre : Sous la même étoile
Auteur : Kelley York
Edition : PKJ
Pages : 320
Prix : 17,50€
Résumé : « Une fois le lycée terminé, Hunter et sa demi-soeur Ashlin décident de prendre une année sabbatique et d’emménager chez leur père. Là-bas, ils retrouvent Chance, un garçon
fantasque avec qui ils passent tous leurs étés depuis l’enfance. Si le jeune homme les a toujours fascinés, Ashlin et Hunter éprouvent bientôt pour lui de tout autres sentiments. Mais ils comprennent aussi que les excentricités de Chance dissimulent une vérité bien plus noire… »
Mon avis : 
 
Je n’entendais que du bien de ce livre, je m’y suis donc lancée avec confiance, et j’ai découvert une très belle histoire d’amour et d’amitié.

On suit les points de vue d’Ashlin et Hunter, des demis-frères et soeurs qui se retrouvent chaque été chez leur père et passent leur temps avec Chance, un garçon qu’ils connaissent depuis l’enfance. Sauf que cette fois-ci, ils se rendent chez leur père en hiver, et le cadre différent leur permet de connaître les gens différemment. Alors que le temps passe, les sentiments changent, Ashlin et Hunter sont tous deux attirés par Chance, et ce dernier se révèle encore plus mystérieux que d’habitude. Dans une ambiance automnale, teintée de mélancolie, c’est l’histoire d’une amitié et d’un amour qui se noue et se dénoue.

J’ai tout simplement adoré la narration et l’ambiance, j’ai ressenti une réelle nostalgie, la fraicheur des premiers temps de l’automne et de l’hiver, les jeux d’enfants,… Pleins de sensations qui appelent à la mélancolie et au souvenir. C’est une ambiance que j’aime particulièrement car ça me donne une impression de familiarité.
L’histoire est également très belle, bien que très sombre. On découvre la vie de Chance en même temps que nos protagonistes, son étrangeté nous interroge et même si on devine un peu l’horreur, on  a du mal à en imaginer l’envergure. Quant à la fin, Kelley York a réussi à la rendre à la fois aussi horrible que parfaite. Sur le coup j’ai eu envie de crier et de m’énerver, mais en y repensant par la suite, je me suis dit qu’il ne pouvait pas y avoir d’autre fin que celle-ci. Elle correspond tant à l’histoire, aux personnages et à leur évolution. C’est une fin très ouverte et très belle.

Et les personnages me direz-vous ? J’ai beaucoup aimé Ashlin et Hunter, ils sont débrouillards et intelligents. J’ai apprécié leur relation fraternelle et leur propre évolution personnelle. Hunter apprend à comprendre ses sentiments pour Chance, de même qu’Ashlin apprend à accepter les siens. Ils grandissent tous les deux et en refermant le livre, on sait qu’ils ne seront plus jamais les mêmes que quand on l’a ouvert. En revanche, j’ai eu un peu de mal avec Chance, qui avait un comportement si ambigu avec tout le monde qu’il les blessaient, ce que je ne cautionnais pas. Mais plus j’en apprenais sur sa vie, plus je le comprenais et j’avais envie de le revoir encore pour en savoir plus. Un personnage ambigu mais profondément intéressant donc.

Vraiment, j’ai beaucoup aimé cette histoire, elle donne un arrière goût d’été indien et d’amitiés d’enfance qui fait du bien au moral, un joli 17/20.


EOLEHey ! Moi c’est Eole ! Ici je partage un peu toutes mes passions : la lecture, la musique, un peu d’expériences personnelles et quelques astuces ! Pour ce qui est de la littérature, je chronique aussi pour le site Songe d’une nuit d’été !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s