BD·Fantastique·Graphic Novel·Mythologie

Sailor Twain ou La Sirène dans l’Hudson, Mark Siegel

sailor-twainTitreSailor Twain

AuteurMark Siegel

EditionGallimard

Pages400

Prix25€

Résumé« Fin du XIXe siècle, Elijah Twain est le capitaine du «Lorelei», un bateau à vapeur qui navigue sur l’Hudson, dans l’État de New York. Quand il trouve sur le pont une sirène blessée, il la recueille secrètement, la soigne et tombe peu à peu sous son charme. Parce qu’il veut en savoir plus sur cette créature, Twain se retrouve au cœur d’un drame dont aucun occupant du bateau ne sortira indemne. Car nul ne peut côtoyer une sirène sans en payer un jour le prix. »

Mon avis

Une BD sur laquelle je suis tombée totalement par hasard mais dont le dessin m’a tout de suite attiré l’oeil.

On suit Twain, le capitaine d’un navire qui navigue sur l’Hudson (la rivière de New York) et recueille une sirène blessée. En parallèle, c’est aussi l’histoire de Lafayette, surement l’armateur du navire, qui semble être ailleurs et avoir pour mission d’avoir sept femmes en sept jours. Leur trois destins sont intimement liés même si on en prend la mesure qu’à la fin de la bande-dessinée.

Le dessin est en noir et blanc et ressemble à du fusain. Les traits sont très géométriques mais ça donne un charme spécial à cette bande-dessinée ainsi qu’un côté un peu fou aux personnages avec leurs grands yeux très ronds. Et fous, beaucoup d’entre eux le sont !

L’histoire est à la fois prenante, rebutante, entêtante, passionelle. C’est le type d’histoire où on n’est pas sûr d’avoir tout compris mais dont on sait qu’elle nous restera longtemps en tête ! Etrange, elle revisite le mythe de la Sirène et des conséquences de son chant sur les humains, ainsi que les moyens pour en réchapper. Le tout à travers le regard d’un personnage qui semble sans cesse perdu et qui croule sous ses pensées. Twain est un personnage qui aime sa femme, Pearl, mais qui, attiré par la sirène, se retrouve à lutter contre des sentiments qu’il refuse de ressentir. Il devient obsédé, autant que Lafayette que pourtant il déteste.

Une bande-dessinée pour adultes, difficile à comprendre, étrange mais passionante, un joli 15/20.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s