Contemporain·Fantastique·Romance

La Sirène, Kiera Cass

La sirèneTitreLa sirène

AuteurKiera Cass

EditionCollection R

Pages 360

Prix17,90€

Résumé« Une fille au lourd secret.
Le garçon de ses rêves.
Un océan les sépare.
Kahlen est une Sirène, vouée à servir son maître l’Océan en poussant les humains à la noyade. Son arme ? Une voix fatale pour qui a le malheur de l’entendre… et qui l’oblige à se faire passer pour muette lorsqu’elle séjourne sur la terre ferme.
Akinli, lui, est un séduisant jeune homme, qui incarne tout ce dont Kahlen a toujours rêvé.
Alors que leur amour naissant leur fait courir un grave danger, Kahlen est-elle prête à tout risquer pour Akinli ? »

Mon avis : 

Après avoir eu un avis mitigé sur la saga à succès La Sélection, j’étais assez perplexe quant à ce roman, qui était parait-il moins bon. Mais au final, je l’ai préféré !

On suit Kalhen (l’auteur a un problème avec les prénoms « normaux » apparemment) une jeune fille qui a donné 100 ans de sa vie à l’Océan pour ne pas mourir noyer. C’est maintenant une sirène et avec ses 2 soeurs elle doit provoquer régulièrement des naufrages, et ne jamais parler devant un humain sous peine de le tuer. Manque de bol, elle tombe amoureuse d’Akinli, un jeune homme tout ce qu’il y a de plus séduisant alors qu’il ne lui reste qu’une vingtaine d’années de service avant d’être rendue à une vie humaine normale.

Déjà, j’ai beaucoup aimé la mythologie des sirènes qui a été développée. J’ai trouvé l’univers plus abouti que dans La Sélection, avec un passé, des explications qui sont apportées et qui aident à vraiment se représenter la relation spéciale qui lie les sirènes à l’Océan. Car l’Océan est personnifié et a à la fois un rôle de mère mais également de tyran puisqu’elle n’hésite pas à blesser ses sirènes si celles-ci lui désobéissent. J’ai beaucoup aimé cet aspect relationnel du livre : relation amoureuse, relation sororale, relation maternelle, relation patron/employé,… C’était bien approfondi.

Et nos tourtereaux alors ? Je dois avouer qu’ils sont adorables, certes j’ai du mal à croire qu’ils soient si amoureux aussi vite mais qui suis-je, du haut de mes vingt et un ans pour décider que le coup de foudre n’existe pas ? J’ai aimé que leur relation, bien que les sentiments soient rapides, se construise sur plusieurs mois voir années, ça permet de démontrer leur réel attachement. Quant à la mythologie qui en découle, j’ai bien aimé, je me demandais comment l’auteur allait s’en sortir et j’ai été satisfaite de la fin.

Enfin, je déplore tout de même un peu trop de mièvrerie, mais bon, c’est une romance, que demander d’autre ? C’est un joli 16/20 en tout cas pour ce roman !

Publicités

Une réflexion au sujet de « La Sirène, Kiera Cass »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s