BD·Conte·Coup de coeur·Fantastique·Polar·Réécriture

Fables 1-4 (comics), Bill Willingham & Lan Medina & Steve Leialoha

TitreFables

AuteursBill Willingham & Lan Medina & Steve Leialoha

EditionVertigo

Pages145 par tome

Prix15€/tome

Résumé du premier tomeLes héros de contes de fées existent et vivent parmi nous !
Chassés de leurs royaumes par l’Adversaire, les Fables trouvent refuge dans notre monde et établissent leur communauté au coeur même de New York. Mais loin du conte de fées, la soeur de Blanche-Neige, Rose Rouge, est trouvée assassinée, et c est à Bigby, shérif de Fableville et Grand Méchant Loup repenti, de résoudre l’affaire. Deux suspects se détachent : Barbe Bleue, ex-amant de la jeune victime et serial killer compulsif, et Jack, bon à rien débonnaire descendu de son haricot.

 

 

Mon avis : 

Revisiter les contes de notre enfance à la sauce adulte ? C’est le pari de cette bande-dessinée et il est parfaitement réussi !

Les personnages des contes de fées ont été exilés dans notre monde après l’invasion du leur par l’Adversaire, ils se sont réfugiés à Fableville et c’est Blanche-Neige l’adjointe du maire, tandis que le Grand Méchant Loup est le comissaire. On commence fort avec l’annonce du meurtre de Rose, la soeur de Blanche-Neige, qui a disparue mais dont l’appartement a été retrouvé dévasté et plein de sang ; et son petit ami Jack (de Jack et le haricot magique) est soupçonné. Joyeux n’est-ce pas ? Avec ce point de départ, les auteurs nous montrent déjà les bases des relations entre les différents personnages.

Au travers de cette enquête, on suit également les déboires des autres Fables : le prince Charmant est un dragueur invétéré, la Bête et la Belle sont régulièrement en instance de divorce, Barbe-Bleue est un milliardaire plutôt détesté par les gens. Bien loin des clichés véhiculés par Disney, nos personnages sont complexes et loin d’être niais ou innocents. 

Dans le second tome, l’univers est encore développé puisqu’on apprend que les Fables qui ne peuvent pas s’intégrer dans la ville humaine à cause de leur physique sont relégués à la Ferme, en pleine campagne américaine. Je n’en dis pas plus, mais je pense que le titre du volume, La ferme des animaux, est assez révélateur de l’histoire.

Car avec ces premiers tomes, on voit bien que tout n’est pas rose, les vieilles rancoeurs sont encore présentes, et surtout l’Adversaire n’a jamais été vaincu ! Le tout est porté par un dessin qui fait très « ancien » comic (même si je ne m’y connais pas beaucoup dans le domaine) et j’aime beaucoup. Définitivement c’est une saga à découvrir, je n’ai lu que les 4 premiers tomes mais elle en compte déjà plus d’une dizaine ! Un beau 17/20 pour cette saga de comics !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s