Aventure·Fantastique·Historique·Jeunesse·Mythologie·Young Adult

Le sang des dieux et des rois 1, Eleanor Herman

TitreLe sang des dieux et des rois 1

AuteurEleanor Herman

EditionCollection R

Pages560

Prix17,90€

RésuméImaginez une époque où les dieux s’amusent des souffrances des hommes.
Où des forces maléfiques se déchaînent aux confins du monde connu.
Où des cendres des villes naissent des empires.
Alexandre, héritier du trône de Macédoine, est en passe de découvrir son destin de conquérant, mais il est irrésistiblement attiré par une nouvelle venue.
Katerina doit naviguer dans les eaux troubles des intrigues de la cour sans dévoiler sa mission secrète : tuer la reine.
Jacob est prêt à tout sacrifier pour gagner le coeur de Katerina. Même s’il doit pour cela se mesurer à Héphestion, tueur sous la protection d’Alexandre.
Enfin, par-delà les mers, Zofia, princesse persane fiancée à Alexandre malgré elle, part en quête des légendaires et mortels Dévoreurs d’Âmes, seuls capables d’infléchir son destin.

Mon avis : 

Je suis plus que ravie d’avoir pu recevoir ce livre via NetGalley et la Collection R car il me tentait énormément.

Ce roman retrace la jeunesse d’Alexandre le Grand, dans la Grèce antique, mais en y mêlant une pointe de fantastique puisque la magie est encore présente dans ce monde où on croit encore aux dieux païens. Or, la grande force de ce premier volume est que la magie est très bien intégrée au contexte historique, de même que les personnages inventés par l’auteur, comme Heph ou Cynané. Pour avoir eu des cours sur Alexandre le Grand durant mes études d’histoire, je trouve que l’auteur s’est assez bien documentée sur le sujet, tant au niveau du personnage, qu’au niveau du contexte historique (il y a un vrai travail sur la description des éclairages).

L’histoire est addictive, je ne pouvais pas m’empêcher de tourner les pages, tout en ayant l’impression d’assister à un gigantesque jeu d’échec où tous les pions sont progressivement mis en place dans un but purement politique et pour déboucher sur une victoire finale éclatante…reste à savoir qui gagnera !

Car on ne suit pas qu’Alexandre, on suit également une princesse perse destinée à l’épouser et qui s’enfuit avant d’être capturée par des trafiquants d’esclaves; on suit également Kat, une jeune fille de la campagne qui s’est promis de tuer la mère d’Alexandre; ou encore Cynané, la demi-sour d’Alex qui veut prouver qu’elle n’est pas qu’une simple et faible femme.

Le seul petit point négatif que je pourrais trouver, et encore c’est pinailler, c’est la fin : j’ai trouvé qu’Alex acceptait un peu trop facilement des révélations énormes (même si je les avais devinées à 1/3 du roman).

Les personnages sont tous assez développés, bien que je me demande encore le rôle de Jacob. J’ai excécré le personnage d’Olympias pour sa vanité et sa cruauté, mais en même temps je ne peux pas m’empêcher de vouloir en apprendre plus sur elle. Alex, Heph, Kat et Cynané forment le groupe de tête et m’ont tous attachée même si j’ai désapprouvé certaines de leurs décisions. Ils ont tous leurs faiblesses et s’efforcent de les dépasser. 

Ce roman est un très bon premier tome, à cheval entre le fantastique et l’historique et je ne peux que le recommander et lui mettre un 18/20.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le sang des dieux et des rois 1, Eleanor Herman »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s