Adaptation·Aventure·Fantasy·Light Novel·Manga

Log Horizon 3 : Les enfants de l’aube, Mamare Touno

TitreLes enfants de l’aube

AuteurMamare Touno

EditionOfelbe

Pages478

Prix20,90€

Résumé : Afin de fêter le traité entre l’Union des Villes libres d’Eastal et les Aventuriers d’Akiba, un gigantesque festival est organisé. Malheureusement, la ville possède de nombreux ennemis prêts à tout pour faire de ce moment de fête un désastre. De plus, le Conseil de la Table ronde rencontre encore des difficultés, ce qui va pousser Shiroe à se lancer dans la plus grande et la plus dangereuse expédition montée par des Aventuriers depuis la Catastrophe, alors même qu’un nouveau danger rôde dans Akiba.

Mon avis : 

Après un second tome qui nous en avait appris plus sur les origines de la Catastrophe qui ont conduit les aventuriers à Akiba, ce tome-ci se concentre sur les personnages féminins et leur vision de la vie à Akiba.

Ainsi la première partie nous raconte la création d’un Festival destiné à promouvoir les objets crées par les Aventuriers et les Continentaux pour favoriser le commerce, mais des ennuis arrivent de Yamato, un autre serveur du jeu, sous la coupe d’une Joueuse mystérieuse. En parallèle, nous suivons les déboires de Minori et Akatsuki dans leur découverte de leurs sentiments respectifs pour Shiroe. Si j’ai trouvé cela un peu ennuyant au début, je dois admettre que je me suis prise au jeu des réflexions des deux jeunes filles, même si j’ai trouvé certaines longueurs dans la narration. Je n’ai rien contre les introspections mais celles-ci étaient un peu trop récurrentes dans la première partie du roman.

La seconde concerne un mystérieux assassin qui sévit dans les rues d’Akiba et Akatsuki qui souhaite acquérir le niveau transcendantal dans ses capacités, un nouveau niveau découvert récemment par les Aventuriers et qui n’existait pas dans le jeu auparavant. C’est la partie du roman que j’ai préféré car les femmes prennent une réelle importance. Certes elles sont des jeunes filles qui aiment à prendre le thé avec Leynessia, mais elles forment aussi une vraie équipe de femmes fortes qui prennent les choses en main.

J’ai adoré que ce tome se concentre sur les personnages féminins et ne les cantonnent pas au rôle de cruche. Ca change un peu des autres volumes où les femmes étaient souvent des femmes en détresse. Ici elles prennent la tête des opérations et se débrouillent de bout en bout sans hommes, réussissant même là où des hommes ont échoué. Ca nous permet également de découvrir de nouveaux personnages, notamment de La Brigade du Vent de l’Ouest. Cette guilde se révèle plus qu’une guilde harem et j’ai apprécié de découvrir cet aspect, ça sort les femmes de leur rôle d’objet et c’est un vrai plaisir.

Je me demande bien ce que l’auteur nous réserve pour le tome suivant, quelques pistes ont déjà été lancées et sont très alléchantes j’ai hâte de voir ça, en attendant c’est un 15/20.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s