Conte·Fantastique·Jeunesse

The tales of Beedle the Bard, J.K. Rowling

TitreThe tales of Beedle the Bard

AuteurJ.K. Rowling

EditionCelle-ci n’est plus en vente

PagesUne centaine

PrixEnviron 7€

RésuméThe Tales of Beedle the Bard, a wizarding classic, first came to Muggle readers’ attention in the book known as Harry Potter and the Deathly Hallows. Now, thanks to Hermione Granger’s new translation from the ancient runes, we present this stunning edition with an introduction, notes, and illustrations by J.K. Rowling, and extensive commentary by Albus Dumbledore.
Never before have Muggles been privy to these richly imaginative tales: « The Wizard and the Hopping Pot, » « The Fountain of Fair Fortune, » « The Warlock’s Hairy Heart, » « Babbitty Rabbitty and Her Cackling Stump, » and of course « The Tale of the Three Brothers. » But not only are they the equal of fairy tales we know and love, reading them gives new insight into the wizarding world.

Mon avis : 

Assez différent des deux autres livres qui composent la Bibliothèque de Poudlard, ce petit livre est celui qui est le plus présenté dans la saga principale puisqu’il a un rôle important dans le dernier tome. Il est composé de cinq petits contes dont quatre inédits : « The wizard and the hopping pot », « The fountain of fair fortune », « The warlock’s hairy hair », « Babbitty Rabbitty and her cackling stump ».

On y retrouve les codes des contes que nous, pauvres moldus, connaissons : un ou une héroïne, de la magie (forcément chez des sorciers), environ trois péripéties ou épreuves et une petite morale à la fin. J’ai particulièrement aimé « The fountain of fair fortune » et « The wizard of hopping pot » qui étaient un peu drôles et bon enfant. Au contraire les deux autres sont beaucoup plus sombres et abordent la mort puisqu’on y parle meurtres.

Les commentaires d’Albus Dumbledore sont surement les éléments les plus importants de ce livre car ils s’interrogent sur le rôle de ces contes dans le monde magique : leur réception, les débats qui en ont découlé, le contexte d’écriture supposé,… A partir de là, il revient sur les débats au sujet du secret des sorciers par rapport aux moldus, etc.

C’est surement le livre le plus complémentaire à l’univers de la saga Harry Potter et c’est un joli 16/20.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s