Contemporain·Coup de coeur·Drame

Moon Brothers, de Sarah Crossan

TitreMoon Brothers

AuteurSarah Crossan

EditionRageot

Pages384

Prix15,90€

RésuméJoe Moon a dix-sept ans. Il vient de quitter New York pour aller vivre un temps au Texas. Son frère aîné, Ed, est en prison là-bas. Jugé coupable du meurtre d’un policier, il attend son exécution dans le couloir de la mort. Or, la date approche. Alors Joe veut être là, aider son frère à affronter ces dernières semaines. Car sinon, Ed sera tout seul. Mais voilà qu’un nouvel avocat reprend la défense du condamné… et il a l’air d’y croire. Joe osera-t-il espérer encore ?


Mon avis : 

Vous souvenez-vous de mon coup de coeur pour Inséparables, le premier roman de l’autrice ? Et bien, elle a réitéré l’expérience.

Sarah Crossan a un don pour aborder des sujets extrêmement sensibles et me faire pleurer toutes les larmes de mon corps. Après le destin de deux soeurs siamoises, l’autrice aborde ici le sujet de la peine de mort aux Etats-Unis. A travers l’histoire des frères Moon, Joe et Ed, on découvre l’injustice et le système judiciaire américain. 

Ed, accusé à tort, est condamné à mort après plusieurs années de prison. Il avait laissé derrière lui une famille brisée, et son frère Joe, sept ans à l’époque, ne sait toujours pas s’il dit la vérité. Cette histoire est celle de deux frères qui, à l’aube de la mort et du deuil, apprenne à se connaître et se reconnaître après des années de séparation : comment pardonner ? comment vivre ces derniers instants ? comment avancer ensuite ? Tant de questions auxquelles l’autrice tente de répondre.

Elle le fait tout en délicatesse par le biais d’une écriture en vers libres, style assez original pour être remarqué. Même si le tout peut se lire comme un roman, l’emploi de ce style de narration apporte une musicalité au texte qui ne le rend que plus poignant. J’ai vraiment beaucoup aimé sa plume, tout autant que son histoire. Elle invite à la rébellion contre un système carcéral qui ne laisse aucune chance à certains tandis que d’autres peuvent continuer à vivre (plus ou moins bien) en ayant réalisé des crimes plus graves. Jusqu’à la dernière seconde, on espère qu’Ed va s’en sortir et c’est cet espoir et cette famille détruite qui donne envie de pleurer tout au long de la lecture.

Un magnifique coup de coeur pour ce dernier roman de l’autrice, je ne peux que vous le conseiller, avec une boîte de mouchoirs à proximité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s