Fantasy·Jeunesse

Silver Batal et le dragon d’eau T.1, de Kristin Halbrook

TitreSilver Batal et le dragon d’eau

AuteurKristin Halbrook

EditionLumen

Pages469

Prix16€

RésuméEnfourchez votre dragon, et rendez-vous sur la ligne d’arrivée ! Silver Batal habite une ville fascinante au milieu du désert : perchés à flanc de falaise, des dizaines d’ateliers accueillent les artisans les plus divers – potiers et joailliers, ébénistes et souffleurs de verre. À treize ans, elle est censée travailler dur pour succéder à son père, l’un des bijoutiers les plus renommés de la région. Seul problème ? Son cœur n’appartient pas au désert, mais aux flots de l’océan : elle rêve de participer aux courses de dragons d’eau qui, chaque année, font vibrer le pays tout entier. Justement, le destin ne tarde pas à frapper à sa porte : Nebekker, vieille tisserande avec laquelle elle s’est liée d’amitié, la mène jusqu’à Hiyyan, un petit dragon capable – ô miracle – non seulement de nager, mais aussi de voler ! Risquant le tout pour le tout, Silver et son cousin Brajon partent pour la cité royale, où doit justement se tenir une grande course. Créatures des cavernes et renards du désert, circuits créés par magie sur l’océan peuplés de tourbillons et de vagues impressionnantes… les pires dangers attendent nos deux héros. À commencer par Sagittaria Prodigo, la dresseuse de dragons d’eau favorite de la reine – la féroce adversaire qui a osé enlever la mère d’Hiyyan !


Mon avis : 

A la recherche d’un roman de fantasy jeunesse avec des dragons ? Pourquoi ne pas embarquer avec Silver Batal ?

Avec ce roman, l’autrice plante un univers intéressant : une cité au coeur du désert, une capitale proche de l’océan où les courses de dragon d’eau sont le grand événement de l’année, et des cités océaniques qui rivalisent avec celles du désert, augurant des conflits pour les prochains tomes. C’est un univers qu’on peut facilement imaginer au Sahara et qui est bien élaboré. On sent qu’il y a du potentiel pour la suite avec des rivalités politiques et d’autres choses à découvrir sur les dragons et notamment les Aquinders.

On y suit Silver, une jeune fille de treize ans, passionnée par les dragons alors qu’elle est destinée par sa famille à être joaillière. Elle va découvrir que ce qu’elle pensait est faux, qu’elle a un don avec les dragons et à la manière d’Eragon, se battre contre le pouvoir pour protéger les dragons. D’espoirs en désillusions, on la sent grandir et j’ai apprécié que l’autrice ne la décrive pas comme la parfaite héroïne : Silver est jeune et humaine, elle peut être dévorée par l’ambition, têtue et n’écouter personne d’autre que ses envies égoïstes. Pour autant, ça ne l’empêche pas d’être sensible et de se remettre en question quand Brajon ou Hiyyan lui font des reproches.

Avec cette histoire, difficile de ne pas avoir envie de faire soi-même une course de dragon d’eau. Je regrette cependant quelques facilités scénaristiques et le personnage de Sagittaria Prodigo qui est une girouette de la gentillesse et de la méchanceté, j’ai eu du mal à comprendre son personnage et ses raisons et ça n’a pas permis de la rendre crédible à mes yeux. C’est vraiment le seul point qui m’a sortie de l’histoire car sinon la plume et les descriptions étaient si captivantes que j’avais sans cesse envie de retourner lire pour retrouver les personnages et l’univers. Un roman jeunesse à découvrir donc pour tous ceux qui aiment les dragons et l’aventure !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s