Fantasy·Romance

Désaccordée T.2 : Orageuse, de Joanne Richoux

Titre : Orageuse

AuteurJoanne Richoux

EditionGulf Stream

Pages279

Prix16€

RésuméFêtes et virées en voiture ne suffisent pas à égayer les longues journées d’été de Violette. Depuis son retour à Saint-Crépin, la jeune fille ne se sent plus à sa place. Tous au village semblent avoir oublié son étrange disparition, trois mois plus tôt. Pas elle : le pays des Muses la hante. Un monde où les fleurs chantent, où la musique est reine et les garçons à croquer. Dans l’esprit de Violette, les questions se multiplient. Pourquoi devient-elle sensible à l’électricité ? Que fait Arpège, son premier amour ? Les Muses auraient-elles encore besoin d’elle ? Désirs enfouis ou réel danger, qu’importe ! Violette doit trouver le moyen de repasser de l’autre côté…


Mon avis : 

Désaccordée, le premier tome de cette duologie, m’avait agréablement surprise par la plume sublime de l’autrice, mais j’avais été un peu déçue de l’intrigue. Orageuse, au contraire, aura su me mettre d’accord avec Enora de Dream-Bookeuse (sur Instagram) puisque j’ai adoré ma lecture de bout en bout !

Quand l’histoire reprend, Violette est en dépression, déchirée d’avoir dû laisser Arpège au Pays des Muses et d’avoir découvert la trahison de son frère Oscar. Elle est prête à tout pour en apprendre plus sur les motivations de son frère, et ça la mène à redécouvrir ses propres origines et à repartir au royaume de Muses. Elle redécouvre un pays en proie aux problèmes politiques où ses anciens amis ne sont plus ce qu’ils étaient, et… Arpège ?

J’ai trouvé ce livre plus mature que le premier, que ce soit dans l’intrigue, les thèmes abordés (la haine, le couple, la découverte des origines, …) et surtout la romance entre Arpège et Violette. C’était le point qui m’avait sorti de l’histoire dans Désaccordée, mais c’est celui qui m’a fait vibrer tout au long d’Orageuse. Je vivais pour leur histoire, pour leurs sentiments, allaient-ils se remettre ensemble ? Emportée par le texte, j’ai fait l’impasse sur quelques incompréhensions à certains endroits pour me laisser emporter par la magie. On sent que Violette a grandi, elle est n’est plus l’adolescente naïve qu’elle était avant de découvrir les Muses. Elle sait qui elle est et ce qu’elle vaut, et ce qu’elle ne sait pas encore, elle le découvre au cours du livre. Sa relation avec Arpège est bien plus mature, loin du coup de foudre adolescent car elle a eu le temps d’y réfléchir et d’éprouver l’absence.

Le tout est porté par l’écriture, véritable point fort de cette série. En ouvrant Orageuse, j’ai immédiatement retrouvée la sensibilité de la plume de Joanne Richoux. Chaque description fait appel à nos sens, que ce soit l’ouïe, le toucher ou encore l’odorat. L’univers, qu’il soit réel ou imaginaire, foisonne de détails et de merveilles à chaque page, un vrai voyage sensoriel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s