Contemporain·Coup de coeur·Drame·Religion

Bénie soit Sixtine, de Maylis Adhémar

Titre : Bénie soit Sixtine

AuteurMaylis Adhémar

EditionJulliard

Pages304

Prix : 19€

RésuméSixtine, jeune femme très pieuse, rencontre Pierre-Louis, en qui elle voit un époux idéal, partageant les mêmes valeurs qu’elle. Très vite, ils se marient dans le rite catholique traditionnel et emménagent à Nantes. Mais leur nuit de noces s’est révélée un calvaire, et l’arrivée prochaine d’un héritier, qui devrait être une bénédiction, s’annonce pour elle comme un chemin de croix. Jusqu’à ce qu’un événement tragique la pousse à ouvrir les yeux et à entrevoir une autre vérité.


Mon avis : 

Alors qu’on parle régulièrement des dérives de la religion musulmane, j’ai trouvé intéressant d’avoir un roman sur les dérives des extrémistes catholiques. Car Sixtine fait partie d’un groupe appelé Les Frères de la Croix, des traditionnalistes jugés sectaires. Mais ayant toujours été élevée dans leurs croyances, Sixtine ne le voit pas, jusqu’à ce qu’elle devienne mère, et s’interroge sur les dérives de cette branche : le sexisme, l’éducation des enfants, l’embrigadement très jeune, … Autant de préceptes qu’elle refuse et dont elle veut désormais s’affranchir en s’enfuyant.

J’ai trouvé l’histoire très bien menée car on prend conscience de la force de persuasion de ces milieux, et de leur pouvoir sur celles et ceux qui tentent de s’en affranchir. Sixtine est une jeune femme extrêmement courageuse, qui doit réapprendre à vivre hors de la secte, comme si elle découvrait le monde pour la première fois. La suivre avant et tout au long de cette renaissance a été un plaisir. Pour protéger son fils, elle est prête à tout : se cacher, mentir, s’isoler… Elle apprend à être mère en même temps qu’être elle-même et ne lâche rien. Au long de son parcours, on voit les cas de conscience et les interrogation de notre héroïne : ce qu’elle fait est-il bien par rapport à la religion ? Car bien que souhaitant s’émanciper de la doctrine sectaire, Sixtine ne remet pas sa foi en cause et il est intéressant de voir l’adéquation des messages religieux avec le parcours d’une femme aujourd’hui.

Malgré son sujet difficile, le roman ne tombe jamais dans le sombre et la violence extrême. Le message est avant tout un message d’espoir et d’émancipation. A l’instar de Sixtine, si on commence le roman avec une impression de suffocation, on a peu à peu l’impression de respirer jusqu’à la fin qui est pareille à un grand souffle d’air. Je compte bien conseiller ce roman autant que possible tant il m’a marquée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s