Adaptation·Biographie·Film VS Livre·Historique

Film VS Livre : Geisha

Il y a quelques temps maintenant, je me suis enfin lancée dans la lecture de « Geisha » d’Arthur Golden, qui a été adapté en film sous le titre de « Mémoires d’une geisha » que j’ai donc regardé dans la foulée.

 

Le livre :

Pour avoir un résumé, une fiche détaillée et mon avis sur le livre, je vous renvois à ma chronique ici ! 🙂

 

Le film :

 

 

Titre : Mémoires d’une geisha
Réalisateur : Rob Marshall
Acteurs principaux : Zhang Ziyi, Michelle Yeoh, Ken Watanabe, Koji Yakusho
Bande d’annonce :  

Dès le début j’ai été séduite de retrouver des acteurs que j’avais beaucoup apprécié dans le film « Tigre et Dragon » (un de mes films préférés). L’esthétisme du Japon du début du XXe siècle est là et on est dépaysé dès les premières minutes du film, plongé aux côtés de deux petites filles, dans l’univers mystérieux des geishas. Ce que je peux reprocher au film est peut-être sa lenteur et son manque d’action durant une grande partie mais c’est tout le propre des films historiques qui ne comportent pas de grandes batailles. Pour autant, on ne s’ennuie pas, même si le film est très long (plus de 2h il me semble).

Les acteurs sont tout en retenue, ce qui correspond à l’univers dans lequel ils évoluent et c’est un plaisir à voir. On ne peut nier que le film est un grand film, qui reste en mémoire, tant par son esthétisme que par son histoire et le jeu de ses acteurs (je déplore juste les retrouvailles de fin qui me semblent un peu clichées). Tout est en suggestion, même les scènes d’amour ou la guerre, comme pour respecter la culture japonaise qui est très à cheval sur les apparences.

LIVRE VS FILM :

Je dois dire que c’est une superbe adaptation, fidèle sur de nombreux points : esthétique, historique, les personnages, l’intrigue, les sentiments,…

Les acteurs sont très bien choisis pour les rôles qu’ils incarnent, Michelle Yeoh est parfaite dans le rôle de grande soeur que tient Mameha, elle a une douceur qui la fait très bien correspondre à l’image que je m’en étais faite. Quant à Zhang Ziyi, ne serait-ce que par la couverture du livre, elle incarnait pour moi Sayuri. Elle est très belle et elle a un coté inaccessible que je voyais bien à notre geisha.

Je déplore par contre l’absence d’explications quant aux enchères liées au mitzuage de Sayuri, j’avais trouvé ça très intéressant dans le roman car c’était un événement propre à l’univers des geishas et ç’aurait été intéressant de le voir à l’écran pour développer cet univers. Je déplore aussi la scène de fin : dans le livre, on demeure dans la retenue qui ont caractérisé les personnages tout au long de l’histoire, dans le film ils se lâchent totalement et je trouve que ça a un côté un peu ridicule après plus de deux heures à les voir dignes et à placer l’honneur au-dessus de tout.

Hormis quelques éléments oubliés qu’il aurait été intéressant de voir dans le film, je dois bien avouer que celui-ci est une très bonne adaptation que je ne peux que recommander !

 

Adaptation·Film VS Livre·Science-Fiction·Steampunk

Tin Man : Série VS Livre

Après avoir lu The wizard of Oz de L. Frank Baum, je pensais vous faire un film VS livre. Puis j’ai découvert la série Tin Man (Deux princesses pour un royaume en VF) et je me suis dit que ça serait bien plus intéressant de faire un série VS livre ! 
Le livre : 

Pour avoir mon avis sur le roman, ainsi qu’un petit résumé et sa fiche d’identité, rendez-vous sur ma chronique ici !
La série : 

Titre : Tin Man/Deux princesses pour un royaume
Réalisateur : Nick Willing
Acteurs principaux : Zooey Deschanel, Alan Cumming, Neal McDonough, Kathleen Robertson
Durée : deux épisodes d’1h30
Résumé : « La jeune DG est élevée dans une ferme du Kansas par sa tante et son oncle. Une nuit, elle est propulsée par une tempête dans un monde mystérieux, le pays d’OZ, où règne la sorcière Azkadellia. DG y fait la connaissance d’étranges créatures : l’écervelé Bug, le policier sans coeur Caïn, et le gentil Raw au visage d’animal. Les quatre compagnons partent à la recherche de la pierre d’émeraude pour sauver le pays d’OZ… Une version fantasmagorique et psychédélique du Magicien d’Oz… »
Au début un peu sceptique, dès que DG arrive dans l’Outre Zone j’ai été captivée. On arrive dans un monde qui m’a fait penser au steampunk de part les habits des personnages, mais qui en même temps est comme un gros mix de tout : c’est fantastique, futuriste, médiéval ! La série, des fois un peu prévisible et niaise par moments, est tout de même dure des fois : la Magicienne enlève le cerveau des gens qui lui désobéissent… 
Le personnage d’Azkadelia est vraiment bien fait, il est complexe et on ne le comprend réellement qu’à la fin. l’histoire complète d’ailleurs ne se dénoue qu’à la fin et on va de découvertes en découvertes. 
J’ai beaucoup aimé le personnage de Caïn, il fait très policier dans les vieilles séries avec son imper et son chapeau et il est fort, courageux mais plein de rancoeur, il cherche à venger sa famille. 
Du livre à la série : 
J’ai tout simplement adoré cette adaptation du classique de Baum. Elle réinsère tous les codes du Magicien d’Oz sans faire de copier-coller, on retrouve Toto, la méchante sorcière, Dorothy (il est même fait un clin d’oeil au film d’origine), le lion, l’homme sans cerveau, l’homme au coeur d’acier, la cité d’émeraude, les singes volants… Mais en même temps, toute l’histoire de fond est revue, la trame de trouver l’émeraude (ou la cité d’émeraude) est conservée, mais tout le reste est modernisé et changé, un pur délice !
Les acteurs sont très bien choisis et les costumes, ainsi que les décors sont magnifiques ! Franchement, avoir l’idée d’un scénario comme ça il faut le faire ! On ne voit pas passez les 3h de série et limite, j’ai peut-être même préféré la série au livre… 
Cette série est sans conteste une réussite et je la recommande à tous ceux qui veulent redécouvrir ce classique qu’est le pays d’Oz. 

Adaptation·Film VS Livre

Sortilège : Film VS Livre

Le livre : 

Pour avoir mon avis sur le livre, un petit résumé ainsi que sa fiche d’identité, rendez-vous sur ma chronique ici
Le film : 

Titre : Sortilège
Réalisateur : Daniel Barnz
Acteurs principaux : Vanessa Hugdens, Mary-Kate Olsen, Alex Pettyfer
Bande d’annonce : 
Je trouve ce film assez bien fait. Certes ce n’est pas le film de l’année, mais je trouve ce remake de La Belle et la Bête assez bien tourné. La Bête n’est pas pleine de poils, et j’aime le fait que Lindy ai un rêve : celui d’aller au Matchupichu, ça rajoute du suspense, va-t-il réussir à se faire aimer avant qu’elle parte s’envoler ? 
Je trouve quand même que le film prend quelques facilités, notamment du côté de Kendra la sorcière, ils y sont allés forts pour lui donner un aspect gothique, et la façon dont elle jette le sort à Kyle fait un peu trop grandiloquent pour un film qui se veut assez terre à terre sur les autres aspects magiques. 
Le rendu du film est très beau, il y a de subtils rappels de roses sans que cela soit trop présent, il ne copie-colle pas le Disney et c’est très agréable.
Du livre au film : 

J’ai préféré le livre au film. Pourquoi ? Parce que malgré quelques innovations, le livre colle quand même beaucoup au Disney. Le film a modernisé le tout. Il a enlevé certains passages très copiés-collés (la passion pour les livres se fait discrète, l’absence de Lindy qui empêche l’amour n’est pas liée à une envie de revoir son père, père qui d’ailleurs n’a pas de lien avec les roses de la Bête, et cette Bête n’est pas toute poilue) et en a rajouté qui ont permis de créer une relation entre Kyle et Lindy avant qu’ils ne passent vraiment beaucoup de temps ensemble. Dans le livre, du jour au lendemain il décide de choisir Lindy, là, il la rencontre plusieurs fois avant de jeter son dévolu sur elle, ça donne plus de profondeur à leur histoire. 
J’aime beaucoup qu’il construise une serre pour elle et je la trouve magnifiquement adaptée sur écran, ça donne envie d’y être ! 
Je trouve le personnage du précepteur aveugle extrêmement drôle et bien joué, il correspond parfaitement à l’image que je m’en faisais ! 
En bref ? Un bon film, qui modernise un livre trop attaché à son modèle. Entre le livre et le film, j’ai fait mon choix et je recommande le film ! 

Adaptation·Film VS Livre

Bleu Saphir : film VS livre

Le livre : 

Pour avoir mon avis sur le livre, un petit résumé ainsi que sa fiche d’identité, rendez-vous sur ma chronique ici.


Le film :

Titre : Bleu Saphir
Réalisateurs : Félix Fuchssteiner, Katharina Schöde
Acteurs principaux : Maria Ehrich, Jannis Niewöhner
Bande d’annonce : 
J’ai beaucoup aimé le film, surement plus que le premier. Il a plus de rythme et je trouve les acteurs plus matures (puis bon, Gidéon est quand même plus sexy avec les cheveux courts) ! 
Les costumes sont toujours aussi géniaux (non mais la robe rose de Gwen !) et la musique est super, elle bouge bien et donne une touche de modernité, ça m’a un peu fait penser à Baz Lurhman (Moulin Rouge, Roméo + Juliette, Gatsby Le Magnifique) et sa façon d’intégrer des musiques modernes dans un décor plus ancien. 
Cependant, je trouve que Charlotte et Raphaël ne servent pas à grand chose, on ne comprend pas trop. En fait le film lance des questions, des pistes, mais ne les exploite pas. Par exemple, à un moment Raphaël parle de Geocaching, ok je sais ce que c’est mais est-ce que tous les spectateurs vont le savoir ? Ca ne prendrait même pas deux minutes d’expliquer le concept ! De même M. George, je ne comprend pas ses motivations, on ne sait pas s’il est pour on contre Gwen car il a un comportement ambigu et il semble en savoir plus qu’il ne veut bien le dire. 
Du livre au film :

Ce film fait un ENORME spoiler sur le tome 3. Je n’ai pas encore lu le tome 3, mais si ce qui se passe dans le film, et qui n’est pas dans le livre, est une avancée sur le tome 3 et ben on peut dire que c’est un méga giga spoil ! Donc je déconseille le visionnage avant la lecture du tome 3 (cette phrase sera retirée si, à la lecture du 3, je vois que ce n’était pas un si grand spoil que ça). 
Je trouve que le film a ajouté énormément d’éléments par rapport au livre (scène de sexe), concernant Lucy et Paul, et Gidéon et Gwen. Ils sont beaucoup plus présents que dans le livre et on comprend mieux leurs actions (ce qui n’est pas forcément une tare, parce que dans le livre, « le cavalier vert » ça nous perd littéralement !). 
J’ai beaucoup aimé les musiques, notamment l’insertion du Time Warp du Rocky Horror dans une scène du 17e, c’était très sympa ! 
Je ne vais pas m’étendre sur les acteurs car je l’ai déjà fait pour Rouge Rubis. Mais ils sont tout de même plus murs et ça se voit. 
Adaptation·Film VS Livre

Struck : film VS livre

Le livre : 

Pour avoir mon avis sur le livre, un petit résumé ainsi que sa fiche d’identité, rendez-vous sur ma chronique ici.

Le film :

Titre : Struck by Lightning
Réalisateur : Brian Dannelly
Acteurs principaux : Chris Colfer, Sarah Hyland, Matt Prokop, Christina Hendricks, Rebel Wilson, Allison Janney
Bande d’annonce : 

J’ai adoré ce film ! Les acteurs sont géniaux chacun dans leur rôle. Chris Colfer, que j’avais toujours vu en gay, très gay dans Glee est absolument génial en mec blasé par la vie et toujours en colère contre le monde. Rebel Wilson (qu’on retrouve dans The Hit Girls) est toujours aussi drôle et en plus ici elle est touchante. J’ai également retrouvé les deux acteurs principaux du Geek Charmant : Sarah Hyland et Matt Prokop, ce qui m’a fait plaisir et ils sont également supers ! 
Le film est visuellement très beau, pour certaines scènes de discussion, la caméra n’est pas très proche des personnages, on voit par exemple, floutés au premier plan, des fleurs ou un arbuste, je trouve que ça donne un côté très esthétique au film. 
Il y a des moments drôles et des moments très tristes et touchant, notamment la fin avec la réaction de la mère face à la mort de Carson (non non je ne spoile rien, on l’apprend dès les premières minutes du film !). Vraiment c’est un film que je recommande !
Du livre au film :

Je trouve que Chris Colfer a très bien adapté son propre roman, d’ailleurs pour les adaptations, ce devrait toujours être l’auteur qui gère le scénario, on aurait peut-être moins de déceptions ! Le film et le livre se complète. Dans le livre, on voit vraiment toute la rancoeur de Carson face au monde, et dans le film c’est un peu atténué mais ça ne m’a pas dérangée car ça m’a fait plus apprécier le personnage, je trouve qu’on voit mieux son évolution personnelle. Ils se complètent également car le livre étant du point de vue de Carson, il s’arrête dès que celui-ci est foudroyé par un éclair. On ne l’apprend d’ailleurs que par un article de journal inséré à la fin du livre. Dans le film, la voix off de Carson commente son enterrement et on voit les réactions des différents personnages à la nouvelle de sa mort (la scène avec la mère…j’en ai pleuré…). Chris Colfer est parfait dans son rôle, les autres personnages également je les imaginais tous comme ça, c’est vraiment génial. 
Je conseille vraiment ce film à tout le monde en complément du livre. Et c’est rare que je dise ça, mais si je devais en choisir un, je prendrais le film, car il est plus complet que le livre. 
Adaptation·Film VS Livre

Ever After High : série VS livre

Ce livre j’en avais entendu parler sur la chaîne de MalorieDunsBooks, et il me tentait mais sans plus. Mais quand je me suis promenée sur Netflix et que j’ai vu qu’une série en était tirée, je n’ai pas hésité et j’ai lu/vu les deux, et voici mon avis !
Le livre :

Pour avoir mon avis sur le tome 1, un petit résumé ainsi que sa fiche d’identité, rendez-vous sur ma chronique ici.
La série : 

Titre : Ever After High
Réalisateur : Brandon James Scott
Production : Netflix
Générique : 

La série fait très (trèèèèèèèèèèèèèès) girly. Filles en talons hauts, jolies robes/jupes, cheveux longs, couleurs très roses et pimpantes, filles incroyablement jolies. Bref, le kit parfait pour plaire aux jeunes filles de 8-12 ans. Cela dit, même plus âgée ça se regarde (non, je ne cherche pas à me justifier). L’avancée dans les épisodes est un peu chaotique. La première saison compte 4 épisodes sur Netflix, la deuxième un seul. En regardant sur Wiki, j’ai compris qu’une saison Netflix était égale à un chapitre de 11 épisodes sur Wiki. L’histoire est racontée par un narrateur et la première saison suit Raven dans sa tentative de ne pas signer le livre des légendes. Bien que très jeunesse, la série est agréable à regarder. Malgré tout, certains dialogues font crisser des temps tellement ils sont niais. 
Du livre à la série : 

En réalité, l’épisode un raconte le premier tome, et les autres épisodes de la première saison développent ce qu’il se passe dans l’épisode un et nous montrent quelques anecdotes sur l’univers d’Ever After High et ses élèves. Autant le monde est bien adapté, autant je trouve que la série ne respecte le livre que dans les grandes lignes. Le seul point commun est que Raven refuse de signer pour suivre le destin de sa mère. On ne voit pas tout le cheminement qu’elle fait pour en arriver là, on ne voit pas sa mère et l’emprise qu’elle a sur elle. C’est dommage car pour moi l’intéret de cette histoire c’est le contexte : la difficulté d’être un enfant de conte de fée. Or, la série se concentre plus sur les petites histoires de coeur entre les élèves, et là on voit que c’est vraiment tourné jeunesse. 
Cela dit, la série reste agréable à regarder et j’attendrais la suite. 

Adaptation·Film VS Livre

Princess Bride : film VS livre

Princess Bride est un de mes romans doudou, et pourtant il est niais. Très niais. Le film est également un de mes préférés même s’il a beaucoup de défauts. C’est ce que je vais vous montrer ici. 
Le livre : 

Pour avoir mon avis sur le livre, un petit résumé ainsi que sa fiche d’identité, rendez-vous sur ma chronique ici.
Le film :

Titre : The Princess Bride
Réalisateur : Rob Reiner
Acteurs principaux : Cary Elwes, Robin Wright, Mandy Patinkin
Bande d’annonce : 


Je ne vais pas mentir, c’est un vieux film et ça se voit. La qualité de l’image n’est pas la meilleure, il n’y a pas vraiment d’effets spéciaux et les animaux monstrueux font extrêmement faux. Mais je pense que c’est fait exprès justement parce que cette histoire est celle d’un conte et ça correspond à l’atmosphère générale. 
J’ai adoré l’acteur qui joue Westley, il a un côté drôle et blasé qui donne cette touche d’humour très appréciable. Les dialogues sont aussi très drôles pour certains car ils ont mis un langage actuel dans un monde qui semble être à l’époque moyenâgeuse (genre on dit « emmerder », on parle de « Big Mac »). Par contre j’ai eu du mal avec Bouton d’Or, jouée par Robin Wright, je trouve qu’elle n’a presque pas d’expressions faciales (bon ça c’est commun à presque tous les acteurs du film…) mais en plus, elle n’a presque jamais d’intonations de voix, c’est un peu énervant. 
Les décors semblent beaucoup en carton-pâte, mais les costumes sont magnifiques. De même la musique est, je trouve, parfaitement choisie, elle est simple, a un thème un peu Moyen-Age et sait se faire discrète tout en accroissant le suspense. 
Enfin, la scène du combat entre Inigo et le comte Rugen met des frissons je trouve, elle monte en intensité par la répétition de « Bonjour, je m’appelle Inigo Montoya, tu as tué mon père, prépare-toi à mourir ! » c’est sublime. 
Du livre au film :

Je trouve que le film adapte globalement bien le livre. Le côté vieux film avec les décors et monstres qui font faux accentue le côté « enfant », « conte », je trouve que cela donne du cachet (ça me fait d’ailleurs un peu penser au « Magicien d’Oz). Les personnages correspondent assez bien physiquement et mentalement (Westley et Inigo sont magnifiques), sauf Feezik que je voyais plus niais. 
Rajouter des éléments très actuels dans les dialogues n’enlève rien au cachet de l’histoire et ajoute un peu d’humour, à mon avis c’est un peu le pendant des interventions de Morgenstern dans le texte où il situe l’histoire dans le temps par rapport à d’autres choses complètement inutiles. 
Mon gros problème est qu’ils n’ont pas vraiment repris la déclaration d’amour entre Westley et Bouton d’Or au tout début du film, elle est complètement survolée alors que pour moi c’est un moment très fort et très beau. Je trouve que du coup on croit un peu moins à leur histoire d’amour et c’est dommage. Le reste suit assez bien la trame, bien que je trouve que certains événements passent très vite. Le film ne durant qu’1h38, je pense qu’on aurait pu se permettre de s’attarder un peu plus sur certains passages.
Enfin, mention spécial au couple de Max le Miracle, ils sont hilarants et c’est génial !!!!
Adaptation·Film VS Livre

Rouge Rubis : film VS livre

Rouge Rubis… J’en entends parler depuis longtemps mais j’hésitais car les voyages dans le temps ce n’est pas forcément mon sujet préféré. Alors un après-midi que je m’ennuyais, je me suis dit…tiens, regardons le film ! Ce qui m’a donné envie de lire le livre et me permet donc de vous faire un nouveau Film VS Livre ! 

Le livre : 


Pour avoir mon avis sur le livre, un petit résumé ainsi que sa fiche d’identité, rendez-vous sur ma chronique ici

Le film : 

Titre : Rouge Rubis
Réalisateur : Félix Fuchssteiner
Acteurs principaux : Maria Ehrich, Janis Niewöhner, Veronica Ferres
Bande d’annonce : 

C’est un bon film, je pense que je le reverrai avec plaisir…mais en VOSTFR. Les voix VF sont juste horriblement niaises ! 
Outre ce détail désagréable, commençons par les points négatifs : 
J’ai trouvé la romance trop rapide. Gidéon, censé sortir avec Charlotte, fait à moitié du rentre-dedans à Gwen dès le début et pendant tout le film, il ne parle quasiment pas de Charlotte. Je trouve que cela a rendu la relation Gwen-Gidéon beaucoup moins crédible. De même que le changement de personnalité de Gidéon vis à vis de Gwen, il est super rapide, au début il la dénigre, et assez rapidement, il flirte avec, ça rend le tout pas du tout crédible. 
Sinon, j’ai trouvé de nombreux points positifs à ce film. J’ai adoré les costumes et les décors, on se croyait vraiment aux époques, puis la costumière est hilarante ! Les couleurs sont jolies également.

Du livre au film :

Et c’est là que tout se désagrège. Le film a de gros problèmes avec la chronologie du roman ! La plupart des scènes ne sont pas dans l’ordre chronologique du livre et de plus le film rajoute certains éléments et en enlève. Mais dans les éléments enlevés, il y avait beaucoup de choses à propos du fonctionnement des Veilleurs du Temps et des personnages. Déjà qu’il n’y en a pas trois tonnes dans le livre, il serait peut-être utile de les mettre dans le film, histoire que l’on comprenne vraiment les enjeux de l’histoire ? 
Sinon, j’ai trouvé les acteurs bien choisis, notamment Gidéon, Leslie (toujours aussi déjantée que dans le livre), Charlotte (pimbêche à souhait) et Gwendolyn (maladroite mais mignonne). 
En somme cela reste une adaptation valable, juste ce qu’il faut pour donner envie de lire le livre, mais on a déjà vu mieux. 
Adaptation·Film VS Livre

Charlie et la Chocolaterie : film VS livre

Après Le Labyrinthe et La Belle et la Bête, voici Charlie et la Chocolaterie ! Pourquoi ? Parce que j’ai revu le film  de Tim Burton il y a peu et que du coup j’ai relu ce classique de mon enfance. Alors, le film vaut-il le livre ? Voyons ça tout de suite !

Le livre :

Pour avoir mon avis sur le livre et un petit résumé, ainsi que sa fiche d’identité, rendez-vous sur ma chronique ici.

Le film :

Titre : Charlie et la Chocolaterie
Réalisateur : Tim Burton
Acteurs principaux : Johnny Depp, Helena Bonham-Carter, Freddie Highmore
Bande d’annonce : 

J’aime l’esthétique de Tim Burton, j’adore Johnny Depp, j’adore l’histoire de base, je ne peux donc qu’adorer ce film ! J’aime les couleurs pétantes, les musiques des Oompas-Loompas. 
Je trouve Johnny Depp parfait dans le rôle de Willy Wonka car il sait insuffler sa petite touche de folie à tous ses personnages et Willy Wonka est à moitié fou ! Ses mimiques conviennent parfaitement au rôle. 
J’ai également trouvé que le choix des acteurs pour jouer les enfants était bien fait, ils correspondent tous à ce que Roald Dahl décrit. 
J’ai juste du mal avec l’histoire personnelle de Willy Wonka, pour moi elle n’était pas nécessaire ou alors il n’aurait pas fallu la faire si accentuée avec le comportement de Wonka. J’ai aussi du mal avec la fin qui est trop « culcul » et fausse à mon goût, c’est dommage car le reste du film est vraiment parfait. 



Du livre au film :


Je trouve que le film adapte très bien le livre et l’univers de Willy Wonka, très coloré, quasiment magique. Les enfants sont parfaitement choisis, tous les acteurs sont impeccables dans leur rôle d’ailleurs. 
Je regrette cependant que Tim Burton ait changé les chansons des Oompas-Loompas (même si j’aime bien celles du film, je trouve que celles du livre sont emblématiques) et qu’il ait inventé cette histoire avec le père de Willy Wonka, je ne trouvais pas ça nécessaire et à cause de ça, le personnage de Willy Wonka perd de son côté fou et toujours de bonne humeur. 
Ce film respecte quand même très bien le roman et avec la patte de Tim Burton c’est juste génial !
Adaptation·Conte·Film VS Livre

La Belle et la Bête : film VS livre

La Belle et la Bête, mon Disney préféré, et j’ai lu le conte original il y a deux jours. Aujourd’hui, j’ai profité de Canal + à la demande chez mon copain pour voir le film réalisé par Christophe Gans en 2014. Alors vaut-il le livre original ? Je vais d’abord vous parler du livre, puis du film, puis du film par rapport au livre. 
Le livre : 
Pour avoir mon avis sur le livre et un petit résumé ainsi que sa fiche d’identité, rendez-vous sur ma chronique ici.
Le film : 

Titre : La Belle et la Bête
Réalisateur : Christophe Gans
Acteurs principaux : Vincent Cassel, Léa Seydoux, André Dussolier, Eduardo Noriega
Bande d’annonce : 
Le film a des points positifs et des points négatifs. 
Dans les points positifs j’ai trouvé que les couleurs du film étaient magnifiques et correspondaient bien à l’univers que j’ai imaginé, de même que les costumes, les robes de belles sont juste whouah ! Les décors sont aussi très beaux, le chateau est comme je me l’étais imaginé, à moitié en ruine mais avec la végétation qui a repris le dessus ça semble juste magique. 
L’intrigue tient la route avec l’histoire des dettes du frère, mais je n’ai pas vraiment compris à quoi servait la copine de Perducas, à part à lui dire de ne pas aller chercher la mort en volant les richesses du château de la Bête. 
Du côté des points négatifs j’ai moyennement aimé comment était faite la Bête, on aurait juste dit un gros chat et elle n’avait pas vraiment d’expression faciale, de même je n’ai pas trop aimé le jeu d’acteur de Vincent Cassel, je l’ai trouvé plat et sans vraiment d’émotion. Quant à Léa Seydoux, elle ne correspondait absolument pas à l’image que j’ai de la Belle, elle est insolente et manque aussi d’expression faciale. Concernant la réalisation du film en tant que tel, il y avait certaines fois où le décor faisait très faux, les couleurs saturées quand Belle arrive au château de la Bête, j’avais juste envie de dire « Ecran vert !!!! ». Le film joue également beaucoup sur les mises au point, avec des éléments flous qui deviennent nets et inversement, je n’ai pas trouvé ça très utile et ça faisait plus artificiel qu’autre chose. Dernier point négatif, dans la narration, Belle dit que les petits chiots bizarres deviennent ses meilleurs amis mais à aucun moment on ne la voit interagir avec eux puisqu’elle leur fait peur, où est la logique ?
Du livre au film :

Au début, j’étais enchantée car le film semblait bien respecter le conte original, il y avait les frères, les soeurs (bien que leur nombre soit réduit de moitié), la ruine du père,… Certes les distances temporelles n’étaient pas toutes respectées mais avec un film, il aurait fallu faire vieillir les acteurs et cela revient cher. Mais ensuite, le film s’est assez éloigné du livre. Rien que dans la relation de la Belle et la Bête, je trouve qu’on ne voit pas cette idée de reconnaissance de Belle pour la Bête, pour tout ce qu’il lui offre,… De plus, certes les rêves avec l’Inconnu sont conservés mais considérablement modifiés puisqu’au lieu de faire que la Belle tombe amoureuse de lui, ces rêves montrent la vie de la Bête avant sa transformation, avec sa femme, etc. A part à la fin, je n’ai à aucun moment trouvé que Belle avait l’air d’aimer la Bête et j’ai trouvé ça dommage. 
L’idée des dettes du frère de Belle était bien trouvée, j’estime que ça ajoute de la profondeur à l’histoire et ça enlève tout le côté « règles de la communauté fées » qui ne m’avait pas trop plu dans le livre. De même le fait qu’ils gardent le côté magique avec la première femme de la Bête est bien (je n’en dit pas plus pour ne pas spoiler). 
Le film « La Belle et la Bête » de Gans est donc un bon film, même s’il n’est pas fidèle au conte original j’ai tout de même retrouvé l’ambiance dans les décors et les costumes, j’ai retrouvé l’essence principale du livre mais il m’a cependant manqué une chose…la relation basée sur la reconnaissance de la Belle pour la Bête était trop survolée pour moi et c’est dommage. Je conseille cependant quand meme le film car il est très bien fait.