Lib-Lit·TOP 10

TOP 10 : Ces livres avec des livres !

Peut-être l’avez-vous vu ces dernières années, mais un nouveau genre littéraire s’est développé : la lib-lit. Contraction de library (bibliothèque en anglais) et de litterature (pas d’accent car c’est le mot anglais), ce genre regroupe les histoires se passant dans ce que je qualifierai d' »univers littéraire ». Pour moi, ce sont les romans où les livres ont une grande place, et j’apprécie particulièrement ce genre un peu doudou. C’est donc parti pour les 10 livres qui entrent dans cette catégorie ou s’en approchent de par le rôle des livres dedans, et que j’ai adoré !

 

 

  • La bibliothèque des coeurs cabossés, de Katarina Bivald

Tout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l’Iowa. Après deux ans d’échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu’Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine.
Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis – et pas uniquement les personnages de ses romans préférés –, qui l’aident à monter une librairie avec tous les livres qu’Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance.
Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel…

=> La chronique

 

  • La lettre oubliée, de Nina George

Il a toujours un livre en tête pour soulager les maux de l’âme : dans sa « Pharmacie littéraire » installée sur une péniche, le libraire Jean Perdu vend des romans comme on vendrait des remèdes pour vivre mieux. Il sait soigner tout le monde – à l’exception de lui-même.
Cela fait vingt-et-un an, déjà, que Manon, la belle Provençale, s’est éclipsée pendant qu’il dormait en lui laissant pour tout adieu une lettre qu’il n’a jamais osé ouvrir. Mais voilà qu’arrive l’été, un été pas comme les autres qui verra Jean Perdu s’échapper de la rue Montagnard pour s’engager dans un voyage au pays des souvenirs, en plein cœur de la Provence, avant de revenir à la vie.
Une histoire pleine de chaleur, de réflexion et de drôlerie, racontée avec beaucoup de finesse, qui va tout droit au cœur du lecteur.

=> La chronique

 

  • Le coeur entre les pages, de Shelly King

Maggie, 34 ans, vient d’être licenciée de la start-up branchée de la Silicon Valley où elle travaillait. Que faire sinon traîner au Dragonfly, la pittoresque librairie de livres d’occasion ? Lassé de la voir végéter, Dizzy, son meilleur ami, lui propose de participer à un club de lecture. Au programme : L’Amant de Lady Chatterley. Dans l’édition ancienne qu’elle déniche, Maggie découvre une mystérieuse correspondance amoureuse… Cette découverte va bouleverser la vie de la jeune femme et celle de la petite librairie menacée de fermeture par la concurrence. Le tout sous les yeux espiègles de Grendel, le chat qui a élu domicile parmi les rayonnages.

=> La chronique

 

  • Fahrenheit 451, de Ray Bradbury

451 degrés Fahrenheit représentent la température à laquelle un livre s’enflamme et se consume.
Dans cette société future où la lecture, source de questionnement et de réflexion, est considérée comme un acte antisocial, un corps spécial de pompiers est chargé de brûler tous les livres dont la détention est interdite pour le bien collectif. Montag, le pompier pyromane, se met pourtant à rêver d’un monde différent, qui ne bannirait pas la littérature et l’imaginaire au profit d’un bonheur immédiatement consommable.
Il devient dès lors un dangereux criminel, impitoyablement pourchassé par une société qui désavoue son passé.

 

  • Dash and Lily’s Book of Dares, de David Levithan & Rachel Cohn

“I’ve left some clues for you.
If you want them, turn the page.
If you don’t, put the book back on the shelf, please.”

So begins the latest whirlwind romance from the New York Times bestselling authors of Nick & Norah’s Infinite Playlist. Lily has left a red notebook full of challenges on a favorite bookstore shelf, waiting for just the right guy to come along and accept its dares. But is Dash that right guy? Or are Dash and Lily only destined to trade dares, dreams, and desires in the notebook they pass back and forth at locations across New York? Could their in-person selves possibly connect as well as their notebook versions? Or will they be a comic mismatch of disastrous proportions?

=> La chronique

 

  • Madame Bovary, de Gustave Flaubert

Pour son malheur, Emma Bovary est née femme et vit en province. Mère de famille contrainte de demeurer au foyer, elle mène une existence médiocre auprès d’un mari insignifiant. Pourtant, Emma est nourrie de lectures romantiques et rêve d’aventures, de liberté et surtout de passion. L’ennui qui la ronge n’en est que plus violent, au point de la pousser à l’adultère.

 

  • Le liseur du 6h27, de Jean-Paul Didierlaurent

Guylain Vignolles est préposé au pilon et mène une existence maussade et solitaire, rythmée par ses allers-retours quotidiens à l’usine. Chaque matin en allant travailler, comme pour se laver des livres broyés, il lit à voix haute dans le RER de 6H27 les quelques feuillets qu’il a sauvé la veille des dents de fer de la Zerstor 500, le mastodonte mécanique dont il est le servant.
Un jour, Guylain découvre les textes d’une mystérieuse inconnue qui vont changer le cours de sa vie…

=> La chronique

 

  • Le maître des livres, d’Umiharu Shinohara
À la bibliothèque pour enfant « La rose trémière » vous êtes accueillis et conseillés par Mikoshiba, un bibliothécaire binoclard célèbre pour son caractère bien trempé. Mais contrairement à ce qu’il peut laisser paraître, c’est un professionnel de premier ordre. Aujourd’hui encore, adultes comme enfants perdus dans leur vie viennent à lui en espérant qu’il leur trouvera le livre salvateur.

 

  • Le pays des contes, de Chris Colfer

Il était une fois, dans une ville parfaitement ordinaire, des jumeaux prénommés Alex et Conner… Le jour où leur grand-mère leur offre un livre ancien, Le Pays des contes, leur vie plutôt morose change du tout au tout.Et pour cause !Ce grimoire se révèle magique et les transporte dans un univers où les contes sont devenus réalité. Sauf que ce monde est beaucoup moins merveilleux que celui des belles histoires qu’ils ont lues. Boucle d’Or est une criminelle recherchée, Blanche Neige dissimule un lourd secret, et le Petit Chaperon Rouge n’a même plus peur du loup. Pour rentrer chez eux, Alex et Conner n’ont qu’un seul moyen : rassembler huit objets magiques comme la pantoufle de Cendrillon ou encore des cheveux de Raiponce, tout en tentant d’éviter les foudres de la Méchante Reine. Car cette dernière semble avoir un plan machiavélique qui pourrait bien piéger les jumeaux dans cette étrange contrée. À tout jamais.

=> La chronique

 

  • Tour B2 mon amour, de Pierre Bottero

 » Un coup frappé à la porte. Un surveillant entra. Je vous amène la nouvelle élève, elle s’était égarée dans les couloirs… La fille pénétra dans la classe. C’était elle, bien sûr, pensa Tristan. Comme si tout était écrit à l’avance. Je le crois pas ! tonitrua Said. Tristan a flashé sur cette meuf ! Un silence total s’abattit sur la classe. Tristan avait une drôle de boule nouée à l’intérieur du ventre. Une boule faite d’un sentiment étrange qu’il n’avait pas envie d’analyser. Pas encore.  » Dans la rue de Vienne où se dresse la tour B2, un premier amour s’écrit sur le béton.

 

Jeunesse·TOP 10

TOP 10 des auteurs jeunesse incontournables !

A l’occasion du Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil qui a ouvert ses portes mercredi soir, je me suis dit que ça pourrait être intéressant de vous proposer ma liste d’auteurs jeunesse incontournables !

 

  • Pierre Bottero (1964-2009)

Favori parmi tous, il a une étagère dédiée dans mes bibliothèques tant il a écrit de romans. Ses fameuses sagas autour de Gwendalavir (Ewilan, Ellana, L’Autre, Le chant du Troll, Les âmes croisées) en ont fait rêver plus d’un, au point que même après sa mort, elles sont adaptées en bandes-dessinées.

Il est également l’auteur de plusieurs tomes uniques comme Tour B2 mon amour, qui a marqué mes années collège et m’a par la suite poussé à lire « La chartreuse de Parme » de Stendhal à qui il avait emprunté le prénom Clélia. Il y abordait les premières relations amoureuses. Dans Amies à vie il évoquait le cancer, dans Zouck c’était l’anorexie.

Il avait également entamé une série co-écrite avec notre numéro 2 du classement, Erik L’Homme, du nom de A comme Association, où chacun écrivait un personnage. Pierre Bottero est décédé après la publication du quatrième tome.

 

  • Erik L’Homme

Avec sa série Le livre des étoiles, il a su me conquérir à même pas 10 ans. J’étais fascinée par le Pays d’Ys et en grandissant j’ai compris que certains éléments étaient très inspirés de choses réelles (comme les runes), ce qui en fait une série à relire à tout âge.

Erik L’Homme a su aborder tous les genres, tant la fantasy avec la saga citée plus haut; que le thriller avec la saga Phaenomenon, le space-opera avec Le maitre des brisants, des contes, ou encore du fantastique avec Pierre Bottero. A la mort de ce dernier, Erik L’Homme continua la saga seul, en faisant mourir le personnage écrit par son ami, de la même façon que celui-ci…

Il est revenu dernièrement à son premier genre, la fantasy, avec la série Terre-Dragon.

 

  • Anne-Laure Bondoux

Dernière du trio de tête, Anne-Laure Bondoux est l’auteur de nombreux one-shots, dans des genres très divers.

Si vous suivez le blog depuis un moment, vous avez forcément entendu mon amour pour La Princetta et le Capitaine, un roman de fantasy et d’aventure où une jeune princesse s’enfuit pour échapper au mariage et qu’un capitaine de navire se lance à sa poursuite. Ensemble, ils revivront une sorte d’Odyssée et traverseront l’Enfer de Dante.

Dans un tout autre genre, elle a également écrit Les larmes de l’assassin, qui, bien plus sombre, aborde la mort, la parentalité, la pauvreté et le crime de manière juste. Il a été adapté en bande dessinée par Thierry Murat il y a quelques années. Un autre livre à citer, plus récent, est Tant que nous sommes vivants, une sorte de conte pour adultes et jeunes adultes que chaque lecteur appréhende différemment mais que j’ai personnellement trouvé magnifique.

Elle a également écrit deux séries assez connues : Linus Hope, et Le peuple des rats.

Elle sera en dédicace au SLPJ pour son nouveau roman, sorti en début d’année scolaire : L’aube sera grandiose.

 

  • Timothée de Fombelle

Connu en adulte mais incontournable en littérature jeunesse, vous avez surement déjà entendu parler de Tobie Lolness, ce petit homme d’un centimètre qui vit dans un Arbre-Monde. Cette saga va d’ailleurs être adaptée en série télé prochainement !

Spécialiste des dyptiques, c’est aussi l’auteur de Vango, avec un jeune héros qui voyage dans le temps. Mais il donne aussi dans les one-shots avec, parmi les plus connus : Victoria Rêve, qu’il a également enregistré en livre audio avec sa propre voix; et Le livre de perle, coup de coeur intersidéral pour moi que je classe dans la même catégorie que Tant que nous sommes vivants de l’auteur précédente.

Grand collectionneur de prix pour ses romans jeunesse, il ravira forcément petits et grands !

 

  • Béatrice Bottet

Une auteur trop peu connue à mon goût, mais qui a écrit une saga de plus de neuf tomes : Le Grimoire au rubis. Ponctuée de recettes de sorcières à la fin de chaque chapitre, on suit dans cette saga le destin d’un grimoire orné d’un rubis, du Moyen Age jusqu’au XIXe siècle, le Grimoire laisse des crimes, de la magie et des complots dans son sillage…

Dans un autre genre, elle a sorti, il y a quelques années, une Encyclopédie du Fantastique et de l’Etrange, magnifiquement illustrée, qui reprend les grandes légendes ainsi que tous les petits êtres fantastiques dont on peut entendre parler dans la littérature.

 

  • B.F. Parry

Sur cette auteur, je n’aurai pas grand chose à dire étant donné qu’elle n’a écrit qu’une saga…mais quelle saga ! Une ode aux rêves et au monde où ils vivent, Oniria. De l’imagination jusqu’à n’en plus pouvoir, de l’originalité et une personnalité adorable, voilà ce qui caractérise B.F. Parry.

Oniria c’est le parcours d’Elliott qui se retrouve à Oniria pour tenter de sauver son père, plongé dans un coma étrange depuis plusieurs mois…

 

  • Nathalie Le Gendre

Mon idole du collège. Ses romans étaient sans cesse empruntés ou sur liste d’attente au CDI et pour cause. Avec la collection Autres Mondes de chez Mango, Nathalie Le Gendre a exploré la science-fiction dans tous les sens mais toujours avec un message sur notre société actuelle.

Parmi ses romans qui sont aujourd’hui cultes pour moi, publiés chez Autres Mondes et donc maintenant peu disponibles (la publication ayant été arrêtée) sauf quand ils ont été rachetés par d’autres éditeurs, on peut trouver : Mosà Wosà, Les orphelins de Naja (pour un public un minimum averti, on y parle réseau de prostitution enfantine), Automates, 49 302, Dans les larmes de Gaïa. Au programme ? Retour sur les terres des ancêtres, déviances de l’Eglise et de l’Armée, passion automobile, vie sous l’océan et secrets de famille avec tous ces titres !

 

  • Roald Dahl (1916-1990)

Incontournable de la littérature jeunesse en Angleterre, j’ai une collection complète de ses titres, que j’ai lu en primaire et que les professeurs nous lisaient également. Par ses ouvrages, il appelle chaque enfant à développer son imagination et à vivre des aventures drôles et pleines d’esprit !

Tout le monde connait ses livres pour la jeunesse, au moins de nom : Sacrées sorcières, James et la grosse pêche, le Bon Gros Géant, Charlie et la Chocolaterie, Mathilda, Les deux gredins, La potion magique de George Bouillon,…

Autant de livres devenus des classiques de la littérature jeunesse et qui ont été adaptés au cinéma.

Il signe également plusieurs recueils de nouvelles pour la jeunesse car il était plus novelliste que romancier. Vous pouvez donc vous pencher sur : Coup de gigot et autres histoires à faire peur, L’Enfant qui parlait aux animaux, Un conte peut en cacher un autre, …

 

  • Philip Pullman

Il fait l’actualité en ce moment avec la sortie tant attendue du préquel à sa fameuse saga A la Croisée des Mondes, et ce n’est pas pour rien. Cette saga a littéralement bercé le début de mes années collège. Je l’ai empruntée je ne sais combien de fois avant de m’acheter l’intégrale. On y suit Lyra et son daemon dans une aventure à couper le souffle mêlant le voyage, la religion et la science. Cette saga est autant pour les enfants que pour les adultes, à tout âge on y découvre des choses. Il a également publié des livres complémentaires à cette saga : Lyra et les Oiseaux, et Il était une fois dans le nord.

Dans un registre un peu plus grand, mais jeunesse tout de même, je peux vous citer la saga Sally Lockart qui a été ma première saga thriller/polar/fantastique et j’ai tout simplement adoré le personnage de Sally qui est courageuse comme pas deux !

 

  • J.K. Rowling

Est-il encore nécessaire de la présenter ? Il m’était évidemment impossible de ne pas l’inclure dans ce classement.

Je me bornerai donc à vous rappeler son immense succès avec notre sorcier à lunettes préféré et à vous nommer les différents titres qu’elle a écrit en jeunesse : la saga Harry Potter, Les animaux fantastiques (le script du film), Les contes de Beedle le Barde, Le Quidditch à travers les âges, Les animaux fantastiques, ainsi que divers recueils liés à Poudlard.

 

Ce classement se limite à mes dix auteurs jeunesse incontournables mais bien évidemment il y en a beaucoup d’autres que j’aurai pu citer, comme C.S. Lewis, Geronimo Stilton,…

 

TOP 10

TOP 10 : Ces sagas que je ne finirai pas !

Il y a des sagas qu’on ne peut pas s’empêcher de marathoner, mais également des sagas dont on sait qu’on ne les finira jamais… C’est le cas des dix que je vais vous présenter. Si elles font partie de vos sagas préférées, ne le prenez pas mal, les goûts et les couleurs comme on dit !

 

  • Nil, de Lynne Matson (3 tomes)

Beaucoup ont adoré cette saga, mais pour moi, ce n’est pas passé du tout. Certes l’intrigue était pas mal, mais la romance a pris beaucoup trop de place dans le premier tome et j’ai trouvé beaucoup de clichés dans l’histoire. Pour avoir mon avis plus en détails, je vous invite à lire ma chronique.

 

  • The mortal instruments, de Cassandra Clare (6 tomes)

J’ai lu les deux premiers tomes de cette saga et la moitié du troisième. Je l’ai abandonné avant d’avoir atteint la moitié pour la simple et bonne raison que Clary et Jace m’insupportaient au possible. L’histoire est assez intéressante, l’univers bien maitrisé, mais je n’ai vraiment pas pu supporter les personnages principaux…

 

  • Red Queen, de Victoria Aveyard (3 tomes)

Là c’est le premier tome que je n’ai pas pu finir… Peut-être que si j’avais lu ce livre en étant plus jeune, au début des dystopies, je l’aurai plus apprécié. Mais je lui ai trouvé beaucoup trop de clichés des romans young adult et des dystopies. Je prévoyais chaque élément vingt pages à l’avance et ça m’a énervée.

 

  • L’Héritage des Syrénas, d’Anna Banks (3 tomes)

Pour le coup, j’ai adoré cette saga. Pourquoi ne pas la continuer alors ? Parce que pour moi, la fin du second tome se suffit à elle-même, la saga ne nécessitait pas de troisième tome et après en avoir lu le résumé, il ne m’intéresse tout simplement pas.

 

  • Legend, de Marie Lu (3 tomes)

Bon j’avoue, je n’ai pas vraiment d’explications pour cette saga car j’ai vraiment apprécié le premier tome. Je l’ai même dévoré le temps d’un trajet en voiture. Seulement en le refermant, je n’ai pas ressenti le besoin de lire la suite, et ce n’est toujours pas le cas presque deux ans après…

 

  • Library Jumpers, de Brenda Drake (2 tomes pour l’instant)

Cette série a été une de mes grosses déceptions de 2016. J’attendais tellement de cette série centrée autour des bibliothèques… Mais j’ai été déçue par tous les clichés de young adult qu’elle recelait.

 

  • Avant toi, de Jojo Moyes (2 tomes pour l’instant)

De même que pour L’Héritage des Syrénas, j’ai adoré ce début de saga. Et de même, à mes yeux il se suffit à lui-même et ne nécessite pas de suite. J’ai peur de dénaturer le souvenir de cette saga en lisant la suite, dont en plus j’ai entendu qu’elle n’était clairement pas au niveau du premier tome.

 

  • Did I mention I love you ?, d’Estelle Maskame (3 tomes)

Surpris n’est-ce pas ? Comme je l’avais un peu expliqué sur Faacebook, à la base j’avais plutôt bien aimé le premier tome. J’avais même un besoin urgent de lire la suite, mais j’ai laissé trainer. Et depuis ? Et bien en y réfléchissant j’ai trouvé de nombreux défauts à cette série, et d’après les résumés que j’ai lu des tomes suivants, le tour qu’elle prend ne me plait pas.

 

  • The irregular at magic high school, de Tsutomu Sato (3 tomes)

Surement la seule saga de chez Ofelbe à laquelle je n’ai pas accroché… Trop de descriptions, un univers pas assez immersif à mon goût. J’ai trainé ce roman bien plus longtemps que je ne le pensais et je n’en ai presque aucun souvenir… Mais je n’ai pas le courage de le relire pour découvrir la suite !

 

  • Les kerns de l’oubli, de Feldrik Rivat

Surement le moins surprenant. J’avais reçu les deux premiers en service presse pour le webzine où je chroniquais à l’époque. J’avais lu le un de bon coeur mais je n’avais pas apprécié cet univers trop brouillon et prévisible. J’avais ensuite lu le deux à contre-coeur et encore moins aimé. Hors de question donc que je lise le troisième et dernier tome !

Jeunesse·TOP 10

TOP 10 : Ces films qui donnent le sourire !

Voilà longtemps que je n’avais pas fait de TOP 10, et en cette période de printemps qui arrive, j’ai envie de sourire et je me replonge donc dans des teen-movies, des romances, des dessins animés. Que des films qui apportent une petite touche de bonheur et que je vous propose de découvrir ! 🙂

Coup de foudre à Bollywood

Mary Poppins

La Belle et la Bête

American Girls 5

Valentine’s Day

Dirty Dancing

Lolita malgré moi

Nanny McPhee 1-2

Treize à la douzaine

DUFF : le faire-valoir

Bien-être·TOP 10

TOP 10 : Ces petits riens qui me rendent heureuse au quotidien !

Un article très court que je pense nécessaire pour bien commencer l’année : je me propose de vous parler de ces petits riens qui me rendent heureuse au quotidien. Peut-être découvrirez-vous des choses à tester ? En tout cas n’hésitez pas à me faire part de vos petits bonheurs quotidiens en commentaires ! 

 

  • un chocolat chaud avec un peu de miel
  • faire de la patisserie
  • voir un chat (même si je suis allergique je les adore)
  • lire un bon livre sous ma couette
  • écouter une chanson entrainante et marcher en rythme avec le tempo
  • regarder ma bibliothèque et m’interroger sur ma prochaine lecture
  • prendre une douche bien chaude et utiliser des gels douches avec des odeurs estivales (monoï ou argan)
  • m’occuper du blog
  • lire un gentil commentaire sur le blog
  • regarder une série/des vidéos youtube/un teen-movie

 

giphy

 

TOP 10

TOP 10 : Ces chaînes Youtube non littéraires que j’adore !

Comme beaucoup de personnes évoluant dans le milieu de la littérature, la majorité des chaînes youtube que je regarde sont littéraires. Pourtant, il y en a quelques unes, que j’apprécie particulièrement et qui ne le sont pas ! Je me propose donc de vous les faire découvrir aujourd’hui, et si vous les connaissiez déjà ou si vous en avez d’autres à me conseiller n’hésitez pas à me dire en commentaires !

  • Les revues du monde

Avec passion et de bonnes recherches effectuée, la jeune fille qui tient cette chaîne nous parle de sujets qui me passionnent : tout ce qui est mystérieux, historique ou non, mais qui se passe autour du monde ! Quand j’avais fait un Top 10 sur les sujets de romans que j’adorais, il y avait l’aventure, les chasses au trésor, les civilisations disparues,… et bien cette chaîne regroupe des vidéos sur tous ces sujets !

 

 

  • Jimmy Magardeau

Bon ok, je ne regarde ce jeune homme que pour une de ses émissions : 30 mots. Le principe est simple : il poste un statut Facebook demandant aux gens de lui donner un mot. Il prend les 30 premiers mots, peu importe qu’ils soient difficiles ou non, et en fait une chanson ! J’adore tout simplement le principe, d’autant que ses chansons tiennent relativement la route !

 

 

 

  • Cutepolish

Surement une des chaines que j’ai commencé à suivre en premier. Cette anglophone fait des tutoriels de nail art ultra simples et accessibles ! A la base, elle les faisait avec des accessoires peu chers, elle s’est professionalisé et maintenant la chaîne est gérée par elle et 5 autres amies à elle. Mais il y a toujours cette idée de simplicité, pour toutes les bourses, et d’originalité dans les dessins !

 

 

  • Absol Vidéos

Et oui, je regarde aussi des analystes ou critiques de vidéos. Depuis fin 2015, Absol a commencé une série que je trouve très intéressante sur les phénomènes youtube : le salaire, la visibilité, les blogs, les trolls,… Avec une grande objectivité, des recherches poussées et des propos très argumentés, il fait réfléchir sur tout ce qui tourne autour de cette plateforme et ça fait du bien !

 

 

 

  • Eimadolly

Une youtubeuse beauté qui ne se prend pas au sérieux et qui n’hésite pas à parler de trucs pas glam ? Youpiii ! A raison de deux vidéos par semaine, une random le mardi et un LPDV (Le produit du vendredi) où elle teste des produits beauté what the fuck, Eimadolly est naturelle et hilarante ! Un vent de fraîcheur quand on voit toutes les youtubeuses beauté qui se prennent trop au sérieux à mon goût !

 

 

  • Cover Garden

Encore un peu de musique avec ces chaîne collective qui reprend des chansons connues ou organise des blind test avec d’autres youtubeurs. J’aime particulièrement leurs reprises originales ou leurs mashups !

 

 

 

  • Durendal1

Je regarde également un peu de critiques cinéma. J’apprécie particulièrement Durendal pour ses Pourquoi J’ai Raison et Vous Avez Tort où il revient sur de grandes sagas, ou ses Vlogs réguliers sur les dernières sorties ciné en date. Parfois dur, il est toujours très drôle et peut totalement réussir à me donner envie de voir un film qui ne m’intéressait pas avant !

 

 

 

  • Le rire jaune

J’ai envie de dire…un classique. Avec leurs presque 3 millions d’abonnés, faut-il encore présenter les frères Tran ? Deux frères qui veulent montrer qu’un chinois peut faire rire sans prendre d’accent, et ça marche ! Avec des sujets divers, ils font des petits sketchs, ou des courts-métrages que je trouve toujours très drôles. Attention toutefois, ils ont un débit très rapide qui peut surprendre la première fois, mais on s’habitue vite !

 

 

 

 

 

  • Math se fait des films

Un autre critique de film, mais dans le genre totalement humoristique. Vous voyez toutes ces petites remarques que vous pouvez vous faire quand vous regardez un film ? Et bien Math se charge de les faire à voix haute et de les mettre en scène. Tous les épisodes ne sont pas du même niveau selon moi, mais les Disney et les Harry Potter sont particulièrement hilarants ! Attention, humour assez graveleux par moments !

 

 

 

  • Doc seven

Avec des tops variés, du très savant au très con (7 choses à savoir sur le caca), Doc nous apprend des choses en ne montrant presque jamais son visage. Des recherches poussées, un très bon montage et un don pour captiver l’auditoire avec sa voix, il ne m’en faut pas plus pour regarder toutes ses vidéos !

 


EOLEHey ! Moi c’est Eole ! Ici je partage un peu toutes mes passions : la lecture, la musique, un peu d’expériences personnelles et quelques astuces ! Pour ce qui est de la littérature, je chronique aussi pour le site Songe d’une nuit d’été !

TOP 10

TOP 10 : Ces auteurs dont j’achète les livres les yeux fermés !

Il y a des auteurs dont j’ai adoré un ou plusieurs livres. Parfois il suffit d’un pour me convaincre de suivre cet auteur de près, parfois il m’en faut plusieurs pour en venir à ce point. Aujourd’hui, je vous propose donc de découvrir ces dix auteurs que j’aime tellement que j’achète chaque livre signé par eux les yeux fermés !

 

Victor Hugo
 
On va commencer dans le classique, et c’est d’ailleurs le seul de cette liste. Bon en vrai il y en aurait d’autres mais il fallait que je fasse des choix ! Pour faire simple, j’ai découvert Victor Hugo en CM1, quand notre professeur nous a lu Les Misérables. Par la suite, j’ai toujours eu un amour pour Victor Hugo, pour la façon dont il savait agencer ses textes comme des puzzles. A ce jour, je possède quelques titres que voici :
Certes, il m’en manque beaucoup, et je compte bien finir par tout acquérir, mon prochain livre de lui sera sûrement Quatrevingts-treize !

 

J.K. Rowling
 
Etonnant n’est-ce pas ? Comme beaucoup j’ai connu Rowling via Harry Potter dont j’empruntais les livres à ma belle-mère. Quand j’ai appris qu’elle avait écrit « Une place à prendre », j’ai évidemment pris ce livre en ebook. Et si je ne l’ai que moyennement apprécié, je suis toujours curieuse de voir ce que cette auteure a à offrir, d’où le fait que j’ai les Robert Galbraight (son pseudonyme) dans ma PAL numérique :

 

 

Sarah Dessen
 
 
C’est surement la première auteure dont j’ai collectioné les romans. Pour moi, elle était synonyme de romances adorables et qui faisaient sourire ! Je continue d’ailleurs à regarder fréquemment ces nouveaux écrits et ils sont dans ma wish list ! Mes petits coups de coeur vont à « Ecoute là » et « Pour toujours jusqu’à demain ».

 

 

Patrick Ness
 
Cet auteur coup de coeur a fait une entrée fulgurante puisque j’ai dévoré, genre littéralement, sa trilogie du Chaos en Marche en 3 jours, et j’ai directement été fascinée par son écriture et son imagination ! J’ai d’ailleurs presque tous ses livres dans ma PAL !

 

 

 

Carole Martinez
 
Pour le coup, quand on m’a offert « Du domaine des murmures » j’étais assez sceptique et j’ai mis très longtemps à le sortir de ma PAL. Mais une fois que je l’ai fait, j’ai découvert une écriture sublime et transcendentale. Par la suite j’ai reçu « La terre qui penche » et là encore j’ai mis du temps à le lire. C’est la particularité avec cette auteure, je mets du temps à me motiver à lire ses livres, mais dès que je suis dedans, c’est un orgasme littéraire !
 
Chris Colfer
 
 
Bon, là j’avoue c’est un peu du fangirlisme. Car cet auteur, c’est aussi un acteur et chanteur que j’adore absolument depuis que je l’ai suivi dans Glee. Et le fait qu’il écrive la superbe saga du Pays des Contes aide pas mal aussi !

 

 

 Karen Marie Moning
 
 
Ma déesse de l’urban-fantasy ! Et oui, j’adore cette auteure depuis que j’ai lu la saga MacKayla Lane, et que je la continue avec « Les chroniques de Dani Méga O’Malley » tout en remontant le temps avec « Les Highlanders » ! De la magie, de la romance, du sexe, un air de fin du monde, une bonne mythoogie et une écriture addictive !
 

 

 

 

 
Mathias Malzieu
 
Dès les premières lignes, j’ai été séduite par la poésie de la plume de l’auteur. Il a un don pour créer des néologismes qui ont parfois plus de sens que les mots que l’on possède déjà. Chacune de ses histoires est un coup de coeur tant par l’imagination déployée que par la beauté de la plume.
 
 

 

 

 
Anne-Laure Bondoux
 
Une auteure aussi sympathique que ses romans. A chaque fois, c’est un tourbillon d’aventures, d’amour, d’humour, de références culturelles et de réflexion. Des romans jeunesse qui se révèlent plus profonds au fur et à mesure des lectures. Une plume captivante et fluide. Que dire d’autre ? Je vénère cette femme !
 

 

 

 

Pierre Bottero
 
Pour tout dire, une étagère entière de ma bibliothèque lui est dévouée tant j’aime cet auteur. Quand il est mort, ça a été la déception car JAMAIS, JAMAIS nous n’aurons de suite aux Ames Croisées qui promettait de réunir Ewilan, l’Autre et Ellana….
Et outre ces sagas, Tour B2 a été un petit coup de coeur de collège et A comme Association, la réunion de deux auteurs de jeunesse incroyables. Pour son imagination, sa plume superbe, pour les liens qu’il créait à travers ses romans, je me promets qu’un jour je les aurait tous.
 

 

 

 

Ce qui conclut notre top 10 ! Les photos de livres correspondent à ceux que je possède, pas à la bibliographie complète de chaque auteur. Et vous ? Quels sont vos auteurs qui vous font acheter tous leurs livres ?

 

 
TOP 10

TOP 10 : Les sujets de romans qui me font automatiquement craquer !

Je ne fais pas souvent de Top 10, mais là, j’ai eu envie d’en faire un sur un sujet bien particulier. On a tous et toutes des sujets de romans qui nous intéressent plus que d’autres. Et on a tous et toutes, parmi ces sujets qui nous intéressent, certains qui nous font automatiquement craquer sur le livre qui les utilise. Ce top 10 recense les 10 sujets qui me font craquer automatiquement pour un livre. Il n’y a pas d’ordre précis car j’ai été incapable d’en établir un tant tous ces sujets me passionnent ! Mais débutons…

 

Les réécritures de contes

Si vous suivez mes avis depuis un moment vous devez le savoir, mais j’adore les réécritures de contes. J’aime redécouvrir un texte qu’on pense tous connaître d’une nouvelle façon, et puis ça me renvoie aussi en enfance, ça me fait rêver. Il y a souvent des princesses et généralement ça se finit bien, un bonheur !
Je peux par exemple vous citer : Les Chroniques Lunaires de Marissa Meyer pour une touche de Star Wars, Les Contes des Royaumes de Sarah Pinborough pour une touche sexy et morbide, Sortilège d’Alex Flinn pour une touche plus actuelle, Chroniques de Zombieland de Gena Showalter pour la touche zombiesque, Le pays des contes de Chris Colfer pour un gros mix et Ludwig Révolution de Kaori Yuki pour les amateurs de manga !

 


L’Altantide ou les cités perdues

J’adore le mystère que recouvrent les mondes perdus. Je trouve ça fascinant et ça exerce énormément notre imagination. Qu’étaient-ils ? Ont-ils vraiment existé ? Tant de questions sans réponses qui laissent la place à de merveilleux ouvrages où tout est possible mais où le petit doute que le tout ai réellement existé demeure !
Malheureusement, ce thème est trop peu présent en littérature aujourd’hui. J’ai toutefois réussi à vous trouver quelques exemples comme Gardiens des cités perdues de Shannon Messenger qui nous parle de l’Atlantide ou encore de Shangri-La, Atlantis de Christine Férêt-Fleury dans un registre plus jeunesse et avec beaucoup de mystères, Les enfants de l’Atlantide de Bernard Simonay (mais j’avoue que je ne connais pas trop), et enfin le tome 26 de la BD Thorgal de Grzegorz Rosinski ! Dans un autre style et qui utilise plus le thème de cité perdue voir même d’empire, il y a également La nuit des temps de René Barjavel, une vraie petite merveille !

 

Les romans d’aventures type chasse au trésor

Vous aussi vous avez adoré les sagas Indiana Jones, Tomb Raider ou Benjamin Gates ? Pourquoi ? Pour le mystère ? La découverte ? L’action ? Le fait de chercher quelque chose de merveilleux sur la base de petits indices à décoder ? Bienvenue au club !
Dans le genre, je peux vous proposer Les pirates de l’Escroc-griffe Jean-Sébastien Guillermou dont j’ai entendu beaucoup de bien, mais aussi un contexte plus récent et théologique avec le fameux Da Vinci Code de Dan Brown, ou bien encore plus sombre L’Ordre des Sanguinistes de James Rollins et Rebecca Cantrell dont je vous ai si souvent parlé !

 


Les romans de survie dans la nature

L’Homme contre la Nature ça fascine beaucoup, et je n’échappe pas à la règle. J’avais adoré la série Lost à l’époque car les personnages devaient s’organiser pour survivre sur une île déserte. Je trouve ça passionnant de voir comment on peut revenir à l’essentiel, comme au final il ne faut que peu pour survivre.
Le plus célèbre survivant du genre est sans aucun doute Robinson Crusoe de Daniel Defoe, mais dans la réalité certains s’y sont essayé aussi comme dans Into the wild, de Jon Krakauer. Dans un autre style, j’avais adoré la lutte de Pi avec son tigre dans L’histoire de Pi de Yann Martel et la lutte sur une autre planète avec Seul sur Mars d’Andy Weir. Par contre j’avais un peu moins aimé le roman young adult qui fait fureur : Nil de Lynne Matson qui se concentrait trop sur la romance à mon goût. Enfin pour en revenir à des classiques indémodables, je ne peux que vous conseiller les deux romans de Jules Verne : L’île mystérieuse et L’oncle Robinson.

 

 


Les romans de pirates

Aaaah, les pirates ! Johnny Depp en a fait rêver plus d’une en incarnant Jack Sparrow dans Pirates des Caraïbes ! Depuis longtemps le mythe du pirate fascine car il semble incarner la liberté ! Hors des règles, hors des contraintes de la société, seulement guidés par leurs envie, c’est ainsi que vivent les pirates (du moins on aime à l’imaginer).
Mais en littérature il y a deux écoles : ceux qui les exaltent et ceux qui tentent d’en montrer la réalité. Je vous propose donc l’indétrônable roman de pirates : L’île au trésor de Robert Louis Stevenson, qu’on peut compléter en lisant Long John Silver de Bjorn Larsson qui peut se lire comme un spinn-off du premier. Enfin, je vous informe que les pirates ont une bonne place dans Outlander 3 : Le voyage de Diana Gabaldon et ça a fortement participé à mon appréciation du volume !

 


Les romans sur la vie quotidienne

Je crois que je l’avais déjà évoqué sur le blog, mais j’ai un faible pour les romans qui racontent la vie quotidienne d’une famille ou d’un petit village, qui prend le temps de s’attarder sur les détails du quotidien, permettant ainsi de vraiment connaître tous les personnages petit à petit et de s’attacher à eux en profondeur et en douceur.
Pour ce cas, je citerai particulièrement une auteure, qui m’a charmée à deux reprise avec ses romans Une part de ciel et Les années cerise : Claudie Gallay.  Pour ceux qui veulent pleurer, je ne peux que conseiller Ne t’inquiètes pas pour moi d’Alice Kuipers et pour les plus jeunes, la saga de Lili Graffiti de Paula Danziger !

 

Les westerns/La ruée vers l’or

 

Oui bon, vous avez du le remarquer à ce point de l’article, j’ai un faible pour tous les grands moments de l’histoire, les moments marquants mais aujourd’hui révolus, moments qui ont un jour fait la gloire d’un pays ou d’un autre. Les westerns et la ruée vers l’or, c’est pareil ! Je craque pour les romans de ce type car cette période me fait rêver (pas dans le sens où j’aurais aimé y vivre) car je n’en sais pas grand chose dessus et c’est que c’est devenu une sorte de mythe américain.
Mon premier western aura été un coup de coeur à l’époque où je l’avais trouvé dans les placards de ma grand-mère : Le fantôme de Cat Dancing de Marylin Durham. Par la suite, j’ai pu découvrir Pépites d’Anne-Laure Bondoux et son héroïne à la chevelure de feu. Et bien évidemment, j’ai grandi avec Picsou et ses histoires sur son adolescence pendant la ruée vers l’or ! Maintenant, il me tarde de me procurer les sagas de The Big Sky de A. B. Guthrie et de Les mystères du Far West de Caroline Lawrence qui ont fait apparemment beaucoup parlé d’elles !

Les romans sur la culture amérindienne

 
Ai-je vraiment besoin d’expliquer le pourquoi de la chose ? Je pense que vous avez déjà compris avec ce que j’ai dit plus haut pour les autres thèmes du genre donc on va commencer directement avec les exemples !
Sûrement un des plus connus et pourtant le seul de la liste que je n’ai pas lu : Mille femmes blanches de Jim Fergus qui raconte l’histoire de femmes américaines vendues à des indiens pour assurer la paix et qui vont donc vivre parmi eux. Dans un genre plus futuriste et jeunesse, et que je vous ai déjà présenté vous pouvez découvrir Mosà Wosà de Nathalie Le Gendre que j’ai lu et relu plusieurs fois et dont je ne me lasse pas. Et si vous voulez vous briser le coeur un bon coup, espérer et en apprendre plus sur la vie du célèbre Geronimo, je vous conseille Pleure Geronimo de Forrest Carter que j’ai lu et adoré au lycée ! Enfin, pour les personnes qui préfèrent le concret, j’ai chez moi un livre que je vous recommande fortement : Paroles indiennes de Michel Piquemal, qui reprend de vraies paroles, rites ou chansons des indiens d’Amérique qui vivent aujourd’hui dans des réserves, le tout illustré de magnifiques photos d’époque.

 

Les légendes/mythes et leurs réécritures

 

Les légendes sont comme les contes et les mythes, elles me font rêver, mais ici je parle de mythes et légendes anciens principalement, comme Mulan ou les mythes concernant les dieux. Et là vous me voyez venir avec mon premier exemple : Percy Jackson de Rick Riordan pour tout ce qui concerne les dieux grecs et romains ! Mais si vous êtes plutôt branché Roi Arthur, je vous recommande par un coup double : Les Dames du Lac de Marion Zimmer Bradley et la Trilogie des Elfes de Jean-Louis Fetjaine ! Pour les amateurs du Nord, je vous recommande bien évidemment la BD Thorgal dont j’ai parlé un peu plus haut. Enfin, plus généralement et pour toutes les cultures, les livres intitulés Contes et Légendes de…, j’en ai un sur les contes et légendes de Bretagne et c’est toujours des petites merveilles qu’on découvre à l’intérieur !

 

Les romans avec de la magie élémentaire

 

Là, je ne vous parle pas de n’importe quelle magie, je ne citerai de grands livres de fantasy ou de fantastique avec des sorciers ou autre. Car là, je vous parle de magie élémentaire : l’art de manier l’eau, le feu, la terre et l’air (parfois même les métaux). Où les caractéristiques de ses éléments servent à la magie, comme dans le dessin animé Avatar le dernier maitre de l’air ! Là encore, je trouve les exemples assez rares et c’est bien dommage ! Je n’en ai donc que deux pour vous : un précédent coup de coeur avec la saga Codex Aléra de Jim Butcher, et ma lecture en cours Fils-des-Brumes de Brandon Sanderson !

 

Et voilà, j’espère ce que top vous aura plu ! N’hésitez surtout pas à me dire quels sont vos sujets chouchous et surtout si vous avez d’autres romans à me conseiller sur les catégories que je vous ai donné, car franchement, j’en cherche ! 

Jeunesse·Sélection·TOP 10

Sélection Albums Jeunesse

Aujourd’hui on va tester un nouveau format d’article. Pourquoi ? Car il portera sur des ouvrages pour enfants plus ou moins jeunes, et que ces ouvrages sont assez courts. De ce fait, je ne me vois pas en faire de longues chroniques, et j’ai donc pensé que vous les regrouper par petits articles de 3 ou 4 livres pourrait être plus intéressant ! N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez dans les commentaires, si ce type d’article vous intéresse, et on commence tout de suite !
Dès 9 ans : la collection « Mon Histoire » chez Gallimard Jeunesse !
Chaque tome coûte 9,90€. J’ai trouvé mes exemplaires en bouquinerie donc je n’ai pas toute la collection. Ce sont des livres magnifiques, reliés, avec un effet parchemin sur les bords des pages. Ces récits sont basés sur des faits réels, les auteurs ont parfois fait des recherches poussées (notamment pour J’ai fui l’Allemagne nazie). A travers le regard d’un enfant, car les héros de cette collection sont tous des enfants, les auteurs racontent l’histoire et la vie quotidienne, souvent au moment d’un grand bouleversement (l’invention de l’imprimerie, la seconde guerre mondiale). 
Ces livres sont très faciles d’accès, les chapitres sont assez courts et le tout est raconté sous forme de journal intime, permettant aux enfants de s’identifier aux personnages. J’ai personnellement eu un faible pour J’ai fui l’Allemagne nazie. Parmi les autres titres de la collection, vous pouvez retrouver : Sissi, Infirmière pendant la Première Guerre Mondiale, Au temps du théâtre grec, Marco Polo la grande aventure, Minémès explorateur pour Pharaon, Apprentie geisha, Léon sur le chantier de la tour Eiffel, Anne de Bretagne duchesse insoumise, Du côté des impressionnistes, Guillaume fils de chef viking
Dès 8 ans (et mon coup de coeur de primaire !)

Le coupeur de mots, de Hans Joachim Schadlich
Au prix de 4,60€, ce livre, je l’ai étudié en primaire et qu’est-ce que j’avais aimé ! Avec humour, l’auteur raconte l’histoire d’un petit garçon qui vend ses prépositions, des articles définis, etc en échange de quoi, Filolog, le mystérieux monsieur à la valise fait ses devoirs pendant une semaine ! Mais bien vite, Paul, le petit garçon, ne sait plus parler correctement ! 
Ce roman c’est faire comprendre l’importance de la grammaire et de la conjugaison aux enfants en les amusant ! Le livre est ponctué de petits dessins pour accompagner l’histoire qui se déroule en 72 pages. 
Dès 7 ans ! (encore un coup de coeur)
La belle lisse poire du prince de Motordu, Pef
Entre des dessins très colorés se déroule l’histoire du prince de Motordu. Un prince qui parle étrangement, il habite dans un chapeau et joue aux tartes avec ses coussins. Jusqu’à ce qu’il rencontre la princesse Dézécole qui lui propose de lui apprendre à parler normalement. 
Un jolie histoire d’amour, drôle et intéressante pour sensibiliser l’enfant aux différentes sonorités et au sens des mots. Comme quoi, une lettre pour changer tout le sens d’un mot et qu’ainsi une phrase peut vite vouloir dire n’importe quoi !
J’ai relu ce livre des dizaines de fois, m’amusant à retrouver les mots originaux, admirant les dessins et la manière qu’a eu l’auteur de représenter exactement ce qu’il disait, quand bien même c’était farfelu au possible ! Un superbe livre à mettre dans les mains de tous les enfants pour 4,90€ !