Aventure·Fantastique·Historique·Romance·Voyage dans le temps

Outlander 5 : La croix de feu, Diana Gabaldon

TitreLa croix de feu

AuteurDiana Gabaldon

EditionJ’ai Lu

Pages1533

Prix17€

Résumé : 1770, Caroline du Nord. Exilés dans le Nouveau Monde, les Fraser y ont trouvé leur place. Claire, devenue guérisseuse, tente d’aider les gens grâce à ses remèdes et ses connaissances. De son côté, Jamie a gagné la confiance du gouverneur. Néanmoins, la guerre d’Indépendance approche à grands pas et des émeutes éclatent de toute part. Inconscients du danger qui les guette, Claire et Jamie sont rejoints par leur fille Brianna. Ensemble, parviendront-ils à réécrire l’histoire ?

Mon avis :

Environ un an après la lecture du quatrième tome, je me suis lancée dans ce cinquième volume en compagnie que mon adorable Kurel fait une pause, et je dois dire que j’étais contente de retrouver Jamie et Claire ❤

Claire et Jamie sont maintenant en Amérique depuis environ trois ans, Brianna et Roger sont sur le point de se marier tandis que le petit Jemmy va sur ses deux ans tranquillement. On les retrouve à un gathering (rassemblement d’écossais immigrés) en Caroline du Nord et sur le point de célébrer les mariages de Brianna et Roger, et de Duncan et Jocasta (la tante de Jamie). Pour le contexte historique, nous sommes en 1771, et quelques manifestants, appelés les « Régulateurs » causent des troubles que Jamie est chargé de réprimer en mettant une milice sur pied. Les temps sont tendus puisque les Régulateurs sont des connaissances des membres de la milice et il s’agit donc de réprimer des amis. Au milieu de tout ça plane encore la menace de Stephen Bonnet, pirate infâme qui veut mettre la main sur Brianna et Jemmy.

Maintenant que ce petit contexte est posé, qu’ai-je pensé de ce pavé de plus de 1500 pages ? Et bien malheureusement, comme pour le quatrième tome, je l’ai trouvé assez inégal. La première partie (disons les 800 premières pages) a été ardue, j’avançais lentement, intéressée mais pas passionnée par l’histoire comme ça avait pu être le cas pour les tous premiers tomes. Ce n’est qu’aux environs des 800 pages que j’ai commencé à tourner les pages plus vite, jusqu’à les lire en 2 jours (alors que le début m’avait pris 10 jours).

Je pense que j’ai moins apprécié le début du fait des événements historiques qui étaient un peu compliqués à comprendre (que revendiquent les Régulateurs ?), et l’impression que ça tournait en rond parfois, les dangers n’en étaient pas vraiment. Au contraire dans la seconde moitié du livre, les personnages sont vraiment en danger et ça se ressent ! On tremble pour eux, on est soulagés ensuite s’ils s’en sortent, et c’est ça que j’aime tellement dans Outlander !

Jamie et Claire ont bien vieilli, ils ont maintenant la cinquantaine et j’ai apprécié que l’auteur le montre dans le roman, elle n’hésite pas à dire qu’ils sont fatigués, qu’ils ont des cheveux blancs. Quant à Roger et Brianna, ils prennent d’avantage de place, comme pour prendre la relève à la fois dans leur vie mais aussi dans le coeur des lecteurs.

La saga reste donc toujours bonne, mais je déplore le fait que les tomes soient aussi inégaux dans leurs contenus, et l’impression que j’ai de tourner de plus en plus en rond. Ce tome reste tout de même intense à lire et les révélations sont présentes, c’est donc un 15/20.

Historique·Romance·Voyage dans le temps

Outlander 3 : Le voyage, Diana Gabaldon

Titre : Le voyage
Auteur : Diana Gabaldon
Edition : J’ai Lu
Pages : 1020
Prix : 16€
4e de couverture : « Vingt années se sont écoulées depuis le périple de Claire Beauchamp-Randall dans l’Ecosse du XVIIe siècle. Si l’infirmière britannique a refait sa vie depuis, le souvenir de Jamie Fraser et des années tumultueuses vécues ensemble reste intact. Aussi, lorsqu’elle apprend qu’il a survécu à la sanglante bataille de Culloden ayant marqué la défaite de l’armée écossaise, elle se trouve confrontée à un terrible dilemme. En remontant une nouvelle fois le temps, retrouvera-t-elle celui qu’elle a quitté deux décennies auparavant ? Fuite, tempêtes, intrigues politiques et prophéties étranges : la suite d’une série incontournable ! »
Mon avis : 

Alors que je viens de trouver les figurines Pop de Claire et Jamie en occasion, je me dis que je suis dans l’humeur parfaite pour vous parler de ma lecture commune avec Kurel fait une pause, à propos de ce livre ! Parce que voyez vous, avec Kurel, quand on s’est rencontré, je lui ai montré Outlander (la série), et on s’est fait 9 épisodes en 5 jours… et on a fangirlé pendant 2 semaines sur « Je suis prest », et ensuite elle a direct commencé à lire les livres. C’était un peu une évidence qu’on finisse par se faire une LC sur cette saga ! 
Dans ce troisième tome, on retrouve Claire en 1968 avec Brianna, après qu’elles aient appris que Jamie n’est peut-être pas mort à Culloden. A travers leurs recherches, on suit également la vie de Jamie après Culloden, alors qu’il essaie de se remettre de la perte de Claire. 
Comment vous dire… Pour moi ce roman se divise en deux parties : une partie froide et sombre en Ecosse, et une partie chaude et ensoleillée aux Antilles. Car oui, ce troisième tome sent bon la piraterie et les Antilles ! 
J’ai adoré retrouver ces personnages. Sincèrement je ne pensais pas que ça m’avait autant manqué, mais pour vous expliquer mon ressenti sachez que dès les premières lignes j’étais à fond dans l’histoire, et j’avais un sourire jusqu’aux oreilles. Sans compter que j’ai vécu un bon tiers du livre pour une seule chose : les retrouvailles de Jamie et Claire, au point que j’en ai versé une petite larme. 
Ah parce que oui, ce tome m’a littéralement retourné la cervelle plusieurs fois ! Que ce soit de joie (les retrouvailles) ou d’énervement (Jamie tu es visé) ou encore de choc tellement je ne m’y attendais pas (non mais les pages 870 et suite quoi !). Après le second tome qui était un peu lent du fait du rythme de la cour du roi de France et des manigance de palais, ce troisième tome ne fait que bouger ! Pas étonnant que les plus de 1000 pages se soient vues enfournées en moins d’une semaine ! 
Rha c’est difficile de ne pas en dire plus mais je ne veux pas gâcher le plaisir de la surprise… Donc je vais m’arrêter là. Sachez juste que ce tome est ENORME et qu’il me tarde de lire la suite quand j’aurais passé mes partiels ! Un gros 20/20 ! 
Philosophie·Science-Fiction·Thriller·Voyage dans le temps

Les protecteurs, Thomas Mullen

Titre : Les protecteurs
Auteur : Thomas Mullen
Edition : J’ai Lu
Pages : 567
Prix : 8€
4e de couverture : « Zed est un agent du futur. Un futur où tous les problèmes du monde ont été résolus. Renvoyé dans le présent, il a pour mission de veiller à maintenir ce statu quo. Pour cela, il doit faire en sorte que chaque cataclysme du passé arrive à son terme. Et notamment le grand incendie, un désastre imminent que Zed doit protéger. »
Mon avis : 

Ce livre étant un service presse reçu dans le cadre de mon poste de chroniqueuse pour le webzine Songe d’une nuit d’été, vous pouvez retrouver ma chronique sur le site, ici
Coup de coeur·Fantastique·Historique·Voyage dans le temps

Les Outrepasseurs 1 : Les Héritiers, Cindy van Wilder

Titre : Les Héritiers
Auteur : Cindy van Wilder
Edition : Gulf Stream
Pages : 347
Prix : 18€
4e de couverture : « -Jure-moi fidélité et je te protégerai. Nous le ferons tous.
– Nous ?
– Les Outrepasseurs. Tous ceux qui portent la Marque. Regarde ces jeunes gens. Voilà ta seule famille, à présent. Vous combattrez ensemble. (Il baissa le ton de sa voix.) Nos adversaires ne s’arrêteront jamais. Les fés nous pourchassent depuis huit siècles. Une éternité pour nous. Un instant pour eux. »
Peter, un adolescent sans histoire, échappe de justesse à un attentat et découvre que l’attaque le visait personnellement. Emmené à Lion House, la résidence d’un mystérieux Noble, il fait connaissance avec les membres d’une société secrète qui lutte depuis des siècles contre les fés : les Outrepasseurs. Les révélations de ces derniers vont changer le cours de sa vie… »
Mon avis : 

Au salon du livre Etonnants Voyageurs, j’ai croisé l’auteur et elle m’a vendu son livre super bien avant de me le dédicacer, donc déjà, c’était bien parti ! 
Pour l’histoire, on suit d’abord Peter, qui du jour au lendemain, découvre que sa mère peut se changer en renard et qu’elle est soumis à un homme qu’elle appelle Seigneur. Emmené dans la demeure de celui-ci, Peter se retrouve avec d’autres adolescents de son âge, ignorants, eux aussi, de ce qu’il se passe. Le seigneur leur dit qu’ils devront plonger dans une piscine remplie de vouivres pour le découvrir. Après quelques hésitations, Peter obéit…et se retrouve en 1204, où il assiste à un affrontement entre fé et hommes. 
Ces allers-retours dans le passé sont l’essence même de ce premier tome, aussi, ne vous attendez pas à voir beaucoup Peter dans ce premier tome car on découvre plutôt la vie de ses ancêtres, les premiers Outrepasseurs. 
J’ai beaucoup aimé cette histoire. J’ai trouvé l’univers fourni et très bien mené. On en apprend petit à petit, et les chapitres sur le passé se stoppent toujours à des moments de suspense, ce qui donne juste envie de continuer encore et encore ! Pour le coup, l’auteur a vraiment réussi à m’immerger dans son univers, à m’attacher à ses personnages, qu’ils soient présents ou passés. 
Certes j’ai eu un peu de mal à me repérer dans les animaux qui les incarnent mais tout est rappelé à la fin via un petit arbre généalogique. 
Quant au prologue, dont on n’a pas vraiment la solution à la fin du livre, il m’intrigue au plus haut point ! 
Le personnage de Peter est vraiment très bien fait je trouve, il n’accepte pas directement ce qu’on lui apprend sur lui-même, il se rebelle et est en colère envers sa mère tout en la comprenant. Je l’ai trouvé vraiment réaliste. On ne connait pas trop les autres personnages du présent, hormis Noble, le lion, qui, de par le prologue, m’intrigue énormément. 
Pour les personnages du passé, je crois qu’ils m’ont tous plu, malgré le côté sombre de certains et des décisions que je ne comprenais pas, car ils évoluent vraiment au cours du roman et la fin de leur histoire me fait littéralement languir d’avoir le tome 2 dans mes mains !
Vraiment, cette histoire est un petit coup de coeur et je compte bien revoir l’auteur au salon de Montreuil pour acheter les deux derniers tomes et les faire dédicacer ! En attendant, c’est un beau 20/20 ! 
Aventure·Historique·Romance·Voyage dans le temps

Outlander 2 : Le talisman, Diana Gabaldon

Titre : Outlander : Le talisman
Auteur : Diana Gabaldon
Edition : J’ai lu
Pages : 947
Prix : 16€
4e de couverture : « 1968. À la mort de son mari, Claire Beauchamp emmène sa fille en Écosse, sur les lieux mêmes où, vingt ans plus tôt, elle a vécu d’extraordinaires aventures…
Des aventures qui, dans ce second tome, vont conduire Claire et Jamie dans le Paris du siècle des Lumières. Leur but ? Empêcher Charles-Edouard Stuart d’accéder au trône, un événement qui marquerait le début d’une répression sanglante dans les Highlands. Mais dans leur course effrénée, le couple découvrira à ses dépens qu’on ne peut modifier le cours de l’histoire impunément… »
Mon avis :

Je me suis enfin mise à la suite d’Outlander, et oui ! Et comment vous dire que malgré sa taille, on ne voit, encore une fois, pas les pages passer ?
Je ne vais pas trop en dévoiler de l’histoire pour ceux qui n’ont pas encore lu le premier tome, sachez juste que dans ce livre, on en apprend plus sur la révolte jacobite, et on va en France ! Claire et Jamie se sont fixé pour mission d’arrêter Charles-Edouard, afin d’éviter aux Highlanders le massacre de Culloden, prévu pour 1746 selon les souvenirs que Claire a de ses cours d’histoire. Mais à la cour de Louis XV, les intrigues politiques sont nombreuses et il se pourrait qu’ils y retrouvent Randall… Pour ceux qui préfèrent l’Ecosse, rassurez vous, ils y retournent ! 
Encore une fois, l’histoire est passionnante. De nombreuses personnes ont trouvé la première partie de ce roman un peu longue, mais personnellement, ça ne m’a pas dérangé, j’ai aimé en apprendre plus sur la cour française, les intrigues et compagnie. Certes, il y a moins d’action que dans le premier tome, mais la seconde partie du roman en met tellement, que ce n’est pas plus mal qu’il n’y en ai pas trop au début. 
ATTENTION SPOILER




J’ai beaucoup aimé la fin, le fait qu’on en apprenne plus sur Gillian !





FIN DU SPOILER


Cette fois-ci, outre Claire et Jamie qui sont toujours aussi géniaux et amoureux (non mais quelle passion dans ce couple ! Ouh ! Ca donne chaud…), on découvre Brianna, la fille de Claire, une grande rousse (tiens donc…). J’ai eu du mal à m’attacher à elle car on ne la voit pas beaucoup au cours du récit et je n’ai pas aimé ses réactions, même si je les ai comprises.
Par contre, j’ai adoré Roger Wakefield, le fils du révérend que l’on voit au début du tome 1. J’ai beaucoup aimé la manière dont Diana Gabaldon l’a rattaché et réellement impliqué dans l’histoire ! 
Quand on commence le roman, on est un peu perdu car on avait quitté Claire en Ecosse au XVIIIe siècle, et on la retrouve, âgée de 20 ans de plus, en vacances en Ecosse, alors qu’elle vit aux USA mais en 1968. Perturbant non ? En fait, le récit principal est narré par Claire à Roger Wakefield et à sa fille Brianna. C’est ainsi qu’on reprend la narration à la première personne pour découvrir ce qu’il s’est passé suite au tome 1. Une nouvelle fois, Diana Gabaldon nous entraine dans son récit sans difficultés, elle nous en apprend sur l’Histoire de l’Ecosse sans nous ennuyer et nous passionne pour cet amour intemporel que vivent Jamie et Claire. Je n’ai plus désormais qu’à attendre d’avoir les sous pour le tome 3 ! Un 19/20 !
Historique·Romance·Voyage dans le temps

Vert Emeraude, Kerstin Gier

Titre : Vert Emeraude
Auteur : Kerstin Gier
Edition : Milan
Pages : 419
Prix : 14,50€
4e de couverture : « Gideon confie à Gwen qu’il ne l’aime pas, et sans son amie Leslie et son ange gardien, elle déprimerait. Ceux-ci lui rappellent qu’elle doit absolument découvrir ce que complote le comte de Saint-Germain. Gideon comprend qu’en voulant fermer le cercle de douze, le comte cherche autre chose qu’un remède aux maux de l’humanité. »
Mon avis : 

Ca y est j’ai fini la trilogie !

On retrouve Gwen, désespérée par la trahison de Gidéon et bien décidée à pleurer et s’apitoyer sur son sort avec Leslie. Mais le comte de St-Germain veut la voir, l’énigme de son grand-père n’attend plus et le mystère autour de Lucy et Paul s’épaissit…
Il est clair qu’il y a plus d’action dans ce tome que dans les deux autres réunis. On a les réponses à certaines de nos questions, mais malheureusement, pas à toutes (pourquoi M. White a couvert Gwen quand elle a prétendu être malade ?). Forcément c’est un dernier tome qui clôt la série avec brio, mais c’est dommage que l’on devine la plupart des révélations 3km à l’avance (y compris l’identité du comte)… On perd l’effet de surprise que l’on semblait nous promettre depuis le tome 1. Très sincèrement, à part la révélation finale sur M. Bernhardt, rien ne m’a surprise et ça me déçoit car pourtant il y avait du potentiel.
De plus, je n’ai pas cru à l’histoire d’amour de Gidéon et Gwen, elle est vraiment trop rapide, et les faire se séparer pour se remettre ensemble plusieurs fois, ça n’y change rien…

En parlant de Gidéon, j’aurais aimé en savoir plus sur sa famille, certes Gwen est le personnage principal, mais cela n’exclue pas de détailler un peu les personnages secondaires ! On sait qu’il a un frère et que ses parents ne s’occupent pas de lui, mais à par ça, on ne sait rien !!!
Gwen m’a un peu plus plu, on comprend mieux ses réactions et ses sentiments, mais bon, elle parle encore beaucoup pour ne rien dire et on se perd dans son babillage de pauvre fille au coeur brisé.
Enfin, le personnage du comte me laisse perplexe, je n’ai pas vraiment compris ses motivations et j’ai donc eu l’impression de rester sur ma fin. Dommage.

En bref, c’est une bonne série de divertissement quand on ne s’attend pas à quelque chose de trop approfondi. Si comme moi, vous vous attendez un à truc de fou, passez votre chemin. Si vous cherchez un livre sympa et facile pour l’été, lancez-vous !
De plus, il est assez révélateur que chacun des films adaptés des livres rajoutent de l’action et des éléments du tome trois. Cela montre clairement, qu’à part de troisième tome, les deux premiers manquent cruellement d’action et ne sont pas forcément utiles…
Pour moi, ce troisième tome reste le meilleur et vaut 17,5/20 parce que je me suis faite à l’idée de ne pas en attendre trop et j’ai donc pu apprécier ma lecture. 

Fantastique·Romance·Voyage dans le temps·Young Adult

Bleu Saphir, Kerstin Gier

Titre : Bleu Saphir
Auteur : Kerstin Gier
Edition : Milan
Pages : 300
Prix : 13,90€
4e de couverture : « Longtemps Gwendolyn pensa être une lycéenne comme les autres. Jusqu’au jour où Gwendolyn comprit. Marquée du sceau des Veilleurs du temps, elle doit désormais voyager à travers les âges, fermer un Cercle auquel elle ne comprend rien, partir à la recherche des Veilleurs du passé, et affronter un comte du XVIIIe, soi-disant immortel. Et puis quoi encore ? Tout ce qu’elle voudrait, elle, c’est que Gidéon l’embrasse pour de bon ! »
Mon avis : 

Et bien j’ai mieux aimé que le tome 1. Oui oui.
Pour la chronique de Rouge Rubis, c’est ici
On retrouve Gwendolyn entre deux missions dans le passé. Sa relation avec Gidéon évolue mais son comportement reste étrange avec elle, et on en apprend plus sur le pourquoi du comment de la fuite de Paul et Lucy dans le passé avec le chronographe. Voilà, je n’en dis pas plus vu que c’est un tome 2, pour ne pas vous gâcher la surprise.
J’ai mieux aimé que le tome 1, notamment au niveau des personnages. J’ai bien aimé la façon qu’a eue l’auteur pour aborder la relation amoureuse entre Gwen et Gidéon (non mais la fin du roman quoi !), on ne sait pas trop ce que pense ou ressent réellement Gidéon et pourtant on lui sent un attachement réel à Gwendolyn même si son comportement à certain moments le dément. Gwendolyn également m’a un peu moins énervée que dans Rouge Rubis, je l’ai trouvée un peu plus mature. Bon Charlotte est toujours aussi pimbêche et tête à claques par contre. 
Enfin, j’ai particulièrement apprécié l’introduction d’un nouveau personnage : Xemetrius, petit démon-gargouille hilarant qui n’a pas sa langue dans sa poche et qui est en manque d’affection. Il a ajouté un côté très drôle tout en étant utile (un démon-gargouille vieux de plus de 100 ans c’est très utile pour connaître les moeurs du passé). 
Enfin, l’écriture de Kerstin Gier est toujours aussi simple et agréable, je déplore moins les dialogues qui m’avaient un peu déplus dans Rouge Rubis, mais je déplore encore, malheureusement le manque d’utilisation du contexte historique (comparé au tome 2 de la série All Souls de Deborah Harkness, qui traite aussi de voyage dans le temps, on voit bien qu’ici, ce n’est vraiment pas assez exploité).
Je ne vois pas vraiment quoi dire d’autre sans spoiler, si ce n’est que pour l’instant, la série va en s’améliorant selon moi. J’attends de lire le troisième et dernier tome, Vert Emeraude, pour me faire un avis vraiment complet. Un bon 17/20 en moyenne.