Aventure·Coup de coeur·Fantasy·Homosexualité

Prince Capif 3 : Le roi, C.S. Pacat

TitreLe roi

AuteurC.S. Pacat

EditionMilady

Pages416

Prix14,90€

RésuméSa véritable identité révélée, Damen doit avouer à son maître, le prince Laurent, qu’il est Damianos d’Akielos, le meurtrier de son frère, l’homme que Laurent a juré de tuer… et le convaincre de s’allier à lui. L’avenir de deux royaumes repose sur l’issue d’une bataille historique. Au sud, l’armée de Kastor se rassemble, tandis que les forces du régent se mettent en marche au nord.
Pour reconquérir leurs trônes, les deux héritiers devront traverser Akielos, où l’opposition est plus féroce que jamais, et faire face ensemble aux usurpateurs. Mais même si la fragile confiance qu’ils partagent résiste à la révélation de la véritable identité de Damen, suffira-t-elle pour venir à bout de la dernière et plus impitoyable manigance du régent ?

Mon avis : 

C’est un an et demi après avoir enchainé les deux premiers tomes que j’ai enfin terminé la saga du Prince Captif qui fait désormais partie de mes sagas chouchous.

La reprise a été un peu difficile au début, du fait du nombre des personnages et de la politique compliquée de l’histoire. Je me souvenais uniquement du fait que l’identité de Damen avait été plus ou moins dévoilée à la fin du tome précédent et que les conséquences avaient été difficiles. Heureusement, l’écriture si addictive de C.S. Pacat m’a aidée à retourner dans son univers et j’ai retrouvé avec plaisir Damen et Laurent ainsi que leur relation magnifique mais conflictuelle.

L’histoire n’est qu’une succession de chevauchées, trahisons, coups tordus, morts, suspense,… On ne se repose pas un seul instant et les réponses à nos questions sont enfin apportées, le tout amenant à une fin explosive. Pour les frileux de l’homosexualité, soyez avertis qu’il y a des scènes sexuelles détaillées un peu plus fréquemment que dans les deux premiers tomes puisque nos héros ont succombé une première fois à la tentation et que lorsque c’est le cas, il est plus aisé d’y succomber plusieurs fois par la suite.

Le personnage de Laurent est toujours aussi mystérieux et plein de secrets qu’avant, c’est un maître de la manipulation et il nous le prouve encore une fois. Mais il montre de plus en plus ses faiblesses à Damen et ça en fait un des personnages les plus complexes, psychologiquement parlant, qu’il m’ai été donné de voir. Quant à l’akielonien, je l’aime toujours autant : fort, fier, juste, doux; il incarne un peu les qualités de l’homme idéal pour moi !

Je ne peux que recommander cette série qui a le mérite de mettre en place une relation gay sans pour autant tomber dans la romance cliché, et qui l’intègre dans un univers particulier. Contrairement à de nombreux romans, ici la relation sert l’histoire et l’univers plutôt que l’inverse. C’est une saga coup de coeur ! 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s