Comédie·Fantastique·Jeunesse

Les lutins urbains 2 : Le dossier Bug le Gnome, Renaud Marhic

couv-lutins-urbains-2TitreLe dossier Bug le Gnome

AuteurRenaud Marhic

EditionEdition P’tit Louis

Pages136

Prix8,50€

Résumé« Ordinateurs en folie… smartphones ensorcelés… Quel est donc ce « virus » qui menace la Grosse Cité ? À peine remis de sa rencontre avec le Pizz’ Raptor, Gustave Flicman doit se rendre à l’évidence : un nouveau lutin menace la ville ! Comme par hasard, revoilà le Professeur B. Avec son aide, le jeune policier se lance sur la piste du redoutable Bug le Gnome. Vite ! Ça sent déjà le grillé… Gustave parviendra-t-il à ne pas péter les plombs ? Car voilà ses 5 sœurs à l’hôpital, victimes d’une mystérieuse intoxication… Tandis que Bug le Gnome s’est introduit dans le Laboratoire d’Étude et de Recherche Nucléaire de la Grosse Cité… »

Mon avis : 

J’ai lu ce second tome très peu de temps après le premier, mais entre les deux histoires il se passe en fait plusieurs mois. Notre inspecteur fait tout pour oublier et ne pas croire aux Lutins Urbains mais il lui est bien difficile de se voiler la face. C’est encore une fois un tome bien mené. Le début est un peu long et j’ai eu envie de secouer notre personnage principal pour qu’il se bouge les fesses, mais la suite et le redoublement d’action fait vite oublier ce petit désagrément. 

On revoit rapidement nos personnages du premier tome comme Loligoth ou le Troll, mais d’autres se rajoutent, notamment le Nain Jaune qui m’a fait sourire plus d’une fois. Gustave, quant à lui, doit s’affirmer face à sa hiérarchie et se rendre compte qu’on ne peut pas toujours controler ce qu’on croit ! J’ai bien aimé la fin de ce tome qui montre qu’il ne faut pas toujours se fier aux apparences...et apprend au lecteur à s’intéresser aux détails, même ceux qui semblent inutiles et limite ennuyants !

Je regrette une chose : que le résumé en dévoile tant, surtout pour un si petit livre… Par exemple l’histoire des soeurs n’arrive finalement que dans le dernier quart du roman donc c’est dommage de l’évoquer dès la quatrième de couverture.

Un second tome en dessous du premier sur certains points mais au-dessus sur d’autres et qui finit donc avec un avis aussi bon, un joli 18/20.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s