Fantasy·Jeunesse

Oniria 3 : La guerre des cauchemars, B.F. Parry

5cc67-oniria252c-tome-3-la-guerre-des-cauchemars-676738TitreLa guerre des cauchemars

AuteurB.F. Parry

EditionHachette

Pages288

Prix16,50€

RésuméIl existe un monde où prennent vie tous les rêves et les cauchemars que les Terriens endormis créent nuit après nuit : Oniria, le Royaume des Rêves. Grâce à son sablier magique, Eliott parcourt ce monde fou et merveilleux mais aussi plein de dangers. Son objectif : sauver son père du terrible sommeil dans lequel il est enfermé.
La guerre fait rage entre le Royaume des Rêves et la Nouvelle République Cauchemar, mettant Oniria à feu et à sang. Par ricochet, l’imagination des Terriens s’en trouve tétanisée.
Eliott, Katsia et leurs amis essaient tant bien que mal de mener leur mission au milieu de ce chaos. Mais mensonges et trahison ébranlent bientôt leurs convictions les plus profondes. Le groupe des rebelles parviendra-t-il à conserver l’unité dont il a besoin pour sauver le père d’Eliott et ramener la paix à Oniria ?

Mon avis :

Enfin ! Enfin j’ai lu ce tome 3 ! Et c’est une tuerie !

Bien plus court que les autres tomes de la saga, il regorge de tout autant d’action, voire plus. L’ambiance est plus sombre dès le début puisque la guerre entre Oniriens et Cauchemars a été déclarée, que la reine Dithilde semble manipulée et que la CRAMO est aux trousses d’Eliott quand bien même il a été désigné comme l’Envoyé par l’Arbre-Fée.

On retourne directement dans l’action mais si vous avez oublié le début, pas de soucis, quelques rappels sont faits et moi qui en avait oublié une partie, je n’ai eu aucun souci à me remettre dedans. L’histoire prend un tour très sombre, l’auteur n’hésite pas à faire intervenir traîtres et tueurs ! Oui, même parmi nos personnages préférés il y a des victimes ! B.F. Parry continue de développer son univers et on en apprend plus sur les différences entre Mage, Créateur, Onirien, Oza-Gorien,… 

Ces révélations concernent aussi les personnages : on en apprend enfin plus sur la mère d’Eliott et la création de la Bête. Eliott grandit dans ce tome, d’un coup, car sauver son père du coma devient indispensable et ce, rapidement. L’autre personnage qui évolue beaucoup, c’est Katsia. On la voit beaucoup dans son rôle d’Onirienne, d’aventurière créée par une russe et qui doit donc accomplir les faits et gestes dictés par l’imagination de sa rêveuse. Cette obligation a un impact de plus en plus fort sur Katsia qui en vient à se révolter contre cette idée, en plus des éléments de révolte qui l’habitaient déjà. Les rebondissements sont à prévoir ! 

L’écriture de B.F. Parry est toujours aussi rythmée et entrainante, 280 pages c’est beaucoup trop court, on a envie que ça continue encore et encore ! Une série qui s’impose pour moi comme un incontournable de la littérature jeunesse et un beau 18/20.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s