Aventure·Comédie·Fantasy·Jeunesse·Light Novel·Manga·Mythologie

Dan Machi 4, Fujino Omori

TitreDan Machi 4

AuteurFujino Omori

EditionOfelbe

Pages300

Prix13,90€

RésuméBienvenue à Orario, la Cité-Labyrinthe où cohabitent dieux et humains. Sous cette ville, les aventuriers, bénis des dieux, partent en quête de gloire et de fortune dans le Donjon ; un dédale mystérieux infesté de monstres.
C’est là que nous rencontrons Bell Cranel, un jeune provincial de 14 ans, qui malgré son manque d’expérience part à la conquête du Donjon sous la protection d’Hestia, une déesse impopulaire. Le hasard faisant mal les choses, il tombe sur un terrible Minotaure. Il est alors sauvé par Aiz Wallenstein, une belle épéiste, dont il tombe immédiatement amoureux. Galvanisé par ce nouveau sentiment, il repart à l’assaut du mystérieux labyrinthe.
Était-ce une erreur de vouloir suivre les pas de cette fille ? Le chemin qui mènera notre jeune héros vers son âme sœur risque en tout cas d’être semé d’embûches…

Mon avis : 

Après un troisième tome qui m’avait beaucoup plu par le développement du personnage d’Aiz, ce quatrième continue sur cette lancée en développant un personnage à peine entraperçu jusqu’alors : le forgeron qui a crée l’armure de Bell !

Ca y est, Bell est enfin passé au niveau supérieur, ce qui augure des combats plus épiques et une évolution indéniable du personnage, ce que j’ai pris plaisir à découvrir ici ! Bell se révèle plus mature et posé grâce à son entrainement avec Aiz et les épreuves qu’il a affrontées. Il reste le même Bell confiant envers autrui, toujours prompt à aider, mais il a plus la tête sur les épaules et ça évite qu’on ai toujours envie de lever les yeux au ciel. Ici, le nouveau personnage développé est celui de Welf Crozzo, le mystérieux forgeron. A travers ce personnage, c’est tout un pan de l’histoire de l’univers mis en place qui est narré. C’est un personnage intéressant que j’ai aimé suivre car il oscille entre ambition et refus de l’ambition de ses ancêtres. Il accompagne parfaitement Bell et ajoute une dose d’humour à une saga qui n’en manquait déjà pas.

L’intrigue concernant Freyja est un peu laissée de côté pour mettre en avant les relations et la hiérarchie entre les différents dieux, à l’occasion de leurs réunions. C’est intéressant mais j’avoue que j’aurai aimé que l’intrigue autour de Freyja continue car j’ai l’impression de passer à côté de quelque chose. Ce tome-ci est forcément moins épique que le dernier, mais il recèle tout de même de combats forts sympathiques, de nouveaux pouvoirs intrigants et de machinations étranges !

J’ai hâte de voir ce que pourra donner le 5e tome et de découvrir de nouveaux personnages et si Bell continuera d’évoluer aussi rapidement. Des jalons ont été posés pour la suite, reste à voir comment ils seront développés, en attendant c’est un 15/20.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s