Comédie·Fantasy·Jeunesse

Les Lutins Urbains T.5 : Korrigans et Grosse Galette, de Renaud Marhic

TitreKorrigans et Grosse Galette

AuteurRenaud Marhic

EditionP’tit Louis

Pages247

Prix10€

RésuméOn les croyait disparus à jamais, chassés de nos contrées par la modernité. Erreur ! On peut bien avoir construit des villes à la campagne, les lutins se sont faits urbains ! Et ils n’ont rien perdu de leurs pouvoirs d’agaceries, tracasseries, et espiègleries… Les Lutins Urbains débarquent en Bretagne ! Chassés de la Grosse Cité par la sinistre Brigade de Répression de l’Onirisme, nos amis viennent demander l’aide des Korrigans, leurs cousins bretons. Grace au Professeur Le Brac (lutinologue à Carnac), la bande à bonnet découvre bientôt l’existence d’un talisman capable de mettre en échec ses adversaires. Son nom : la « Grosse Galette »… Pourchassés de toute part, lutins urbains et bretons se mettent en quête de l’objet magique. Au coeur de la Bretagne mystérieuse, leur route ne tarde pas à croiser celle d’un jeune policier en vacances : Gustave Flicman… qui n’est pas près d’oublier son séjour au pays des Korrigans !


Mon avis : 

Le dernier tome est arrivé (enfin de ceux qui sont parus), et je dois dire que cette série va vraiment en s’améliorant !

Même si j’avais aimé les premiers tomes, je me rends compte qu’ils n’étaient pas si bien que ça comparés aux deux petits derniers. En effet, comme je l’avais souligné dans ma chronique du tome 4, les précédents volumes manquaient d’explications et semblaient fouillis. Dans ce tome 5, j’ai retrouvé la clarté que j’avais apprécié dans le quatrième tome. 

Alors comme en plus, ça se passe en Bretagne, je crois pouvoir dire qu’on tient là mon histoire préférée de la saga ! Renaud Marhic jongle entre les différentes espèces de lutins, et avec les lois de notre univers, mêlant réalité et inventions. Les personnages des lutins prennent une plus grande place ici, tout comme Gustave qui se révèle enfin bon à autre chose qu’à ne rien comprendre (haha !).

On retrouve encore cet univers farfelu, fruit d’un joyeux bazar, mais bien plus affirmé et stable qu’auparavant, rendant de fait la lecture bien plus agréable. J’espère que les prochains tomes continueront sur cette lancée et je me demande ce qui peut encore jaillit de l’esprit de l’auteur après tout ça !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s